L'article

Un compte à rebours qui se prolonge pour la Corée du Nord

Un compte à rebours qui se prolonge pour la Corée du Nord
 
20.11.17 - Sans successeur en cas de décès, le dictateur actuel de la Corée du Nord pourrait bien être le dernier. Mais pour combien de temps encore? Donald Trump semble vouloir en finir définitivement. Analyse.
«Il faut que les tensions désescaladent.» C’est en ces termes que Jan Vermeer, spécialiste de la Corée du Nord pour Portes Ouvertes, a accueilli l’arrivée en Asie de Donald Trump début novembre. Une tournée diplomatique dans cinq pays (Japon, Corée du Sud, Chine, Vietnam et Philippines), dont l’un des enjeux principaux aura été la situation en Corée du Nord.

Conflit d’intérêts
Après l’essai nucléaire de la Corée du Nord le 3 septembre dernier, le président américain avait promis la «destruction totale» de la Corée du Nord, envisageant pour ce faire d’utiliser la force armée, voire atomique, pour empêcher le régime d’obtenir la bombe H.
Un «jusqu’au-boutisme» qui ne fait pas l’unanimité dans la région.
Selon un pasteur en Corée, qui prépare les Eglises du Sud à l’ouverture du Nord et qui s’exprime sous couvert d’anonymat, le statu quo risque de durer encore longtemps. «Personne n’a vraiment intérêt à précipiter les événements», commente-t-il.
Il ajoute encore: «La Chine et la Russie, qui partagent une frontière avec la Corée du Nord, ne souhaitent pas que ce pays tombe sous la coupe du Sud et indirectement des Etats-Unis. Ceux-ci ne voudront sans doute pas prendre le risque d’un bras de fer avec la Chine dans la région.»

Détresse des habitants
A l’intérieur des frontières de la Corée du Nord, la situation semble critique, d’après Jan Vermeer, l’un des orateurs du week-end annuel de Portes Ouvertes début novembre. Lui-même s’est rendu plusieurs fois dans le pays. La famine qui s’est installée dans les années 1990 sévit toujours, près de trente ans plus tard.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: istockphoto
 
En savoir plus

Le Sud se prépare pour le Nord

En Corée du Sud, les chrétiens se mobilisent pour être prêts le jour où le régime de Pyongyang s’effondrera. Plus de cent communautés ont déjà été formées en vue de l’implantation de nouvelles Eglises et du déploiement de l’aide sociale et humanitaire en Corée du Nord.
Selon le pasteur qui est responsable de la formation et qui requiert l’anonymat, le lancement de 500 Eglises dans un délai de trois à cinq ans après l’ouverture des frontières est prévu.
(...)
 

x