L'article

Un chanteur en uniforme en finale de l’Eurovision? (Confessions)

Un chanteur en uniforme en finale de l’Eurovision? (Confessions)
 
19.11.12 - Chaque mois, nous vous faisons découvrir l’itinéraire d’une personnalité du protestantisme évangélique. Christoph Jakob, 31 ans, est le chanteur du groupe salutiste candidat pour représenter la Suisse à l’Eurovision de la chanson en 2013. Dernière étape avant Malmö en 2013, la finale suisse du 15 décembre.
Comment vous êtes-vous retrouvé au micro du groupe salutiste candidat à l’Eurovision?
J’ai participé au casting interne à l’Armée du Salut. Mais un chanteur plus représentatif de l’Armée du Salut avait été pressenti. Pourtant, à l’heure de l’enregistrement, ils ont repris contact avec moi. Deux jours plus tard, j’étais dans le studio.

Avez-vous toujours eu le chant dans le sang?
Fils d’officiers salutistes, j’ai grandi dans une famille qui chantait beaucoup. Enfants, nous avions l’habitude d’accompagner nos parents pour chanter dans les rues à l’occasion des marmites de l’Armée du Salut. J’ai ensuite appris à jouer du cornet et de la trompette.
En parallèle, j’ai joué de la musique avec des amis avant de me lancer peu à peu dans le chant, au sein de la chorale salutiste mixte à Genève, puis dans des petits groupes de musique.
Aujourd’hui, je joue dans plusieurs formations musicales. Mais je n’en vis pas. Je travaille au service informatique de l’Armée du Salut en parallèle d’une formation pour devenir maître d’école secondaire.

Vous avez grandi dans une famille salutiste. Naît-on déjà avec la foi dans ces familles?
C’est vrai qu’un enfant d’officier salutiste «absorbe» beaucoup de connaissances et d’expériences spirituelles. Je me souviens néanmoins qu’à l’âge de six ou sept ans, j’ai prié avec mon père pour accepter Jésus comme mon Sauveur.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x