L'article

Un arc-en-ciel invité à la fête des protestants

Un arc-en-ciel invité à la fête des protestants
 
20.11.17 - Succès réel mais modeste pour l’édition 2017 de «Protestants en fête». La présence de la communauté LGBTI a nourri les discussions en marge de ce week-end festif. Reportage.
Pour le pasteur Jean-Marc Potenti, responsable de la coordination évangélique de la FPF, l’édition «Protestants en fête 2017», organisée à Strasbourg pour les 500 ans de la Réforme, a été «une réussite» et a dégagé de la «ferveur». Parmi les 11 000 participants, Nzaku, 58 ans, évangélique originaire du Congo, affirme à la sortie du culte: «Je vais pouvoir témoigner aux gens de mon pays que les Français ne sont pas tous athées!»

Un taux de participation en baisse
Pourtant, la fête aura été de plus petite ampleur que les précédentes éditions: 15 000 participants à Strasbourg en 2009 et 30 000 à Paris en 2013. Pour 2017, les festivités avaient d’abord été prévues dans la ville de Lyon, avant que le vote du synode de l’Eglise protestante unie de France sur la bénédiction des couples de même sexe, et les réactions qui s’ensuivirent, ne compliquent les choses. Les luthériens d’Alsace avaient alors relevé le défi d’organiser l’événement au niveau national, Lyon accueillant des festivités régionales.

L’homosexualité au cœur des débats
Mais quelques jours avant la cérémonie d’ouverture à Strasbourg, le thème de l’homosexualité est revenu sur le devant de la scène. Le Conseil national des évangéliques de France annule son stand, pour ne pas cautionner la présence LBGTI au sein du village des fraternités et la tenue d’un culte inclusif le vendredi soir, avec la participation de couples homosexuels.
«Nous n’avons rien contre les personnes présentes sur le stand LGBTI, explique Clément Diedrichs, directeur général du CNEF. Mais nous ne sommes pas d’accord avec les protestants qui, affirmant se référer à la Bible, sont dans une ouverture totale sans proposer un accompagnement vers un changement. Nous refusons d’édulcorer la notion de péché. Nous avons tous été pécheurs, par exemple égoïstes, et nous devons tous cheminer vers un changement.
»

Stands évangéliques présents
Pourtant, le CNEF n’a donné aucune consigne aux participants présents sur place. Ainsi, de nombreux stands évangéliques ont pris place, notamment celui des Associations familiales protestantes, qui défendent une vision «classique» de la famille. Pour Françoise Caron, la présidente, être présents à Strasbourg «témoigne de l’importance de nos racines et de notre capacité à vivre un événement majeur, en acceptant d’être confrontés à la diversité sans avoir peur d’y perdre ce qui est essentiel pour nous. Nous faisons valoir ce en quoi nous croyons, que le stand LGBTI soit présent ou non. Ce stand m’interroge, mais ne me dérange pas: si on le leur avait interdit, on aurait nié une réalité du protestantisme.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 

x