L'article

«Tombé du ciel»: Jacques Higelin

«Tombé du ciel»: Jacques Higelin
 
23.04.18 - Ces Hits entrés dans l'histoire.
Il semble que Jacques Higelin soit mort sans jamais apaiser sa perplexité de poète devant le gouffre qui sépare le Ciel et la Terre. Son œuvre regorge de textes qui évoquent ce gouffre, comme, Un grain de poussière, le célèbre Champagne, ou celui-ci, Tombé du ciel. Si Jacques Higelin a été considéré comme un poète, c’est parce que ces textes sont souvent elliptiques: ses paroles sont des images lancées ou des coups de pinceau bien plus qu’elles ne sont des phrases logiques et descriptives.

Tombé du ciel pourrait être vu comme un simple exercice de style autour du verbe «tomber» si ce n’était la deuxième strophe, dans laquelle l’auteur glisse deux mentions bibliques qui introduisent de force une dimension spirituelle dans son propos.
La strophe commence par deux lignes qui contiennent les mots «rebelle», «chassé», «ange» et «paradis». Ce vocabulaire en fait une allusion évidente à Satan, l’ange déchu qui a beaucoup fasciné Jacques Higelin. Et puis, cette strophe se termine par une référence explicite à Noël: évocation de Jésus, cet autre être qui a franchi le gouffre séparant le ciel de la Terre.

Comme conclusion de la chanson, on pourrait n’en retenir que la fin acide où, pour Jacques Higelin, tomber amoureux d’une fille lui fait l’effet d’avoir avalé du poison. Mais pris dans son ensemble, ce texte exprime une préoccupation bien plus profonde et subtile concernant le désarroi de l’artiste qui ressent le gouffre entre les hauteurs et les profondeurs, entre l’amour et la mort, entre Satan et Jésus-Christ (Dieu «tombé du ciel» pour devenir un homme).

Comme tout artiste véritable, Higelin se savait tenu par la terre ici-bas malgré son aspiration à toucher le ciel là-haut. Il exprime cette faim inassouvie de l’artiste avec la beauté poignante de ces lignes: «C’est fou c’qu’on peut voir tomber/quand on traîne sur le pavé, les yeux en l’air.»

Oui, nous sommes humains. Oui, nous ne sommes que poussière. Mais tant que nous devons «traîner sur le pavé» de la condition humaine, n’oublions pas de garder «les yeux en l’air». «C’est fou c’qu’on peut voir» quand on lève le regard.

Jonathan Hanley

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 
En savoir plus

«Tombé du ciel»: Jacques Higelin

1. Tombé du ciel à travers les nuages
Quel heureux présage pour un aiguilleur du ciel
Tombé du lit fauché en plein rêve
Frappé par le glaive de la sonnerie du réveil
Tombé dans l'oreille d'un sourd
Qui venait de tomber en amour la veille
D'une hôtesse de l'air fidèle
Tombée du haut d'la passerelle
Dans les bras d'un bagagiste un peu volage
Ancien tueur à gages
Comment peut-on tomber plus mal

2. Tombé du ciel rebelle aux louanges
Chassé par les anges du paradis originel
Tombé d'sommeil perdu connaissance
Retombé en enfance au pied du grand sapin de Noël
Voilé de mystère sous mes yeux éblouis
Par la naissance d'une étoile dans le désert
Tombé comme un météore dans les poches de Balthazar
Gaspard Melchior les trois fameux rois mages
Trafiquants d'import-export

Refrain
Tombés en haut comme les petites gouttes d'eau
Que j'entends tomber dehors par la fenêtre
Quand je m'endors le cœur en fête
Poseur de girouettes
Du haut du clocher donne à ma voix
La direction par où le vent fredonne ma chanson

Tombé sur un jour de chance
Tombé à la fleur de l'âge dans l'oubli

3. C'est fou c'qu'on peut voir tomber
Quand on traîne sur le pavé, les yeux en l'air
La semelle battant la poussière
On voit tomber des balcons
Des mégots, des pots d'fleurs
Des chanteurs de charme
Des jeunes filles en larmes
Et des alpinistes amateurs

Refrain

Tombé sur un jour de chance
Tombé par inadvertance amoureux

4. Tombé à terre pour la fille qu'on aime
Se relever indemne et retomber amoureux
Tombé sur toi, tombé en pâmoison
Avalé la ciguë goûté le poison qui tue

L'amour, l'amour encore et toujours

 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x