L'article

Son Père céleste l’a conduite... à son père biologique

Son Père céleste l’a conduite... à son père biologique
 
23.01.17 - Comme beaucoup d’autres enfants adoptés tourmentés par le fait d’avoir été abandonnés, Elisa a traversé de longs déserts affectifs. Jusqu’à ce qu’elle ose s’attacher pour de bon à Dieu, qui lui a réservé une bien belle surprise...
«Vous avez la chance d’être religieux, donc de savoir prier. Priez donc, et soyez patient. Un proverbe français dit: tout arrive à qui sait attendre.» La mère adoptive d’Elisa ne souhaite pas informer la jeune fille que son père biologique cherche à entrer en contact avec elle, et répond sèchement à celui qu’elle voit comme un concurrent. Mais sans s’en rendre compte, elle lance un défi à Dieu.
Elisa fait partie des 11  000 enfants coréens adoptés en France depuis une cinquantaine d’années. Elle perd sa maman quinze jours après l’accouchement. Son père, désemparé, confie son bébé à l’adoption une semaine plus tard. La petite fille atterrit à Orly.
Comme les autres enfants adoptés, elle doit faire avec des repères brouillés: «Tu grandis dans une famille à qui tu ne ressembles pas, mais dont tu attrapes les codes.
Tu grandis dans un village du Nord donc t’es une ch’ti, mais il y a un décalage.» La Corée? «Dans un village de 200 habitants, avant internet, cela semble très loin.» Sa mère dit qu’elle a essayé de l’intéresser à son pays d’origine, mais Elisa fait un blocage. Rejet du pays qui l’a abandonnée, ou peur de blesser ses nouveaux parents à qui, on lui répète souvent, elle doit beaucoup? Elevée dans le catholicisme, sa mère essaie de lui donner des bases religieuses, mais le Dieu dont elle parle est punisseur, sa conception de la foi sans espérance: «Maman disait qu’elle n’aimait pas regarder des films sur Jésus, car l’histoire finissait mal.» A l’adolescence, elle veut en savoir plus, se fait baptiser, fréquente l’aumônerie. Mais les difficultés familiales l’éloignent de la foi.

Envie de mourir
Le père d’Elisa est devenu alcoolique, parfois violent. Ses parents veulent qu’elle «devienne quelqu’un». Lorsqu’elle échoue à ses études de droit, c’est le drame. Elle prie, mais Dieu ne répond pas. La seule solution semble d’en finir. Après sa tentative de suicide, son père arrête de boire pendant trois mois.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

x