L'article

Se former pour ne pas confondre court-terme avec tourisme chrétien

Se former pour ne pas confondre court-terme avec tourisme chrétien
 
22.08.11 - Fabien Loup, responsable des tournées des Fabricants de Joie, regrette le manque de préparation pour les engagements missionnaires à court terme. Cet article fait partie de notre Gros Plan, dont les autres textes sont à consulter sur notre site.
L’engagement missionnaire à court terme a le vent en poupe. Faut-il s’en réjouir?
Oui et non. Oui, parce qu’il peut être un super moyen de mobilisation missionnaire pour les participants, leurs Eglises, leurs cercles de proches, etc.
Il est également très formateur pour les participants. Non, parce que trop souvent il n’y a pas d’impact durable du côté des bénéficiaires de la mission. Je pense aux voyages de groupes de deux ou trois semaines, qui ressemblent parfois plus à du tourisme chrétien.

L’engagement missionnaire à court terme favorise-t-il la conscience missionnaire?
Là encore, je dirais oui et non. Oui, s’il est bien encadré et orienté vers ce but. Personnellement, c’est lors d’un voyage missionnaire à court terme que j’ai entendu l’appel de Dieu pour la mission. Un court-terme peut aussi mobiliser les participants à s’impliquer localement à leur retour.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x