L'article

Qui mettra l’Inde sous pression?

Qui mettra l’Inde sous pression?
 
24.04.17 - Les chrétiens d’Inde sont victimes du nationalisme hindou qui domine la vie politique du pays. Seul espoir: les pressions internationales déjà efficaces par le passé. Entretien.

Mal connu en Occident, le Premier ministre nationaliste Narendra Modi (photo) est d’apparence douce mais animé d’une farouche détermination.
L’Inde passe actuellement le grand oral au Conseil des droits de l’homme à Genève. Dans les coulisses, les ONG et les diplomates se sont déjà activés en amont de cet examen périodique. Parmi eux, le représentant de l’Alliance évangélique indienne (EFI) Vijayesh Lal, a rendu un rapport sur les inquiétudes de la communauté chrétienne.

Les violences ont doublé
L’EFI est particulièrement bien placée pour s’exprimer à Genève. Elle mène depuis 1999 un recensement des agressions antichrétiennes. Ces dernières ont pris l’ascenseur, doublant même entre 2015 et 2016. Et la tendance se poursuit cette année, d’après Vijayesh Lal. Attablé à la cafétéria du Musée de la Croix-Rouge, l’ancien collaborateur de Portes Ouvertes pèse chaque mot et passe régulièrement des infos publiables aux confidences en off, une attitude qui en dit long en soi sur le sentiment d’insécurité.
Le 9 avril, dimanche des Rameaux, cinq cas de violence antichrétiennes se sont produits le même jour: avec ou sans la complicité de la police, des groupes hindous ont interrompu des cultes, emmené de force des pasteurs et dans un cas, leurs épouses à la police. Un des pasteurs a été battu par les manifestants.


Nationalisme purificateur
Les «régions tribales» ou campagnes de l’Inde constituent aujourd’hui la principale cible des nationalistes hindous. Ces régions regroupent 40% de la population. «Les chrétiens et les Eglises sont présents dans les régions tribales depuis près de deux siècles. Mais depuis le début des années 90, le Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS) s’est mis dans la tête de les libérer de l’influence chrétienne», rapporte Vijayesh Lal. Le RSS est une milice instrumentalisant la religion à des fins nationalistes et contre toute influence étrangère. «Les persécutions sont sournoises ou frontales, c’est selon. Le plus souvent, elles prennent la forme d’exclusion sociale, scolaire, du marché du travail ou carrément d’expulsion du village», explique le représentant d’EFI.
«Contrairement aux Eglises chrétiennes qui ont composé avec le système tribal, le RSS essaie de casser ce dernier pour uniformiser la société et ainsi mieux régner», complète Vijayesh Lal.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Ixène
 

x