L'article

Questions brûlantes de l’«après-crise»

Questions brûlantes de l’«après-crise»
 
22.06.20 - D’après une enquête du CNEF publiée en mai dernier, les pasteurs évangéliques ont surtout craint un recul de leurs finances. Un constat ressenti en France comme en Suisse, auprès des structures les plus modestes notamment, explique Philippe Henchoz, pasteur près de Genève: «Ce fut plus compliqué pour les petites communautés issues de l’immigration en raison de leur composition sociologique mais aussi parce que leurs dons sont habituellement récoltés durant le service religieux.»
Pour suppléer aux besoins, certaines Eglises comme la sienne ont offert quelques loyers aux autres communautés qui tiennent leur culte dans leurs locaux. Pour d’autres, la crise a eu l’effet inverse puisque l’Église évangélique de Meyrin a connu une légère augmentation (de 3 à 4%) de ses dons – un bénéfice collatéral du recul des dépenses culturelles des ménages pendant le confinement.


L’effet boomerang des cultes en ligne
L’enquête diligentée par le CNEF concluait que 29% des Eglises anticipaient des changements profonds dans leur fonctionnement.
A l’effort communautaire du respect des gestes barrières s’ajoute le maintien des rencontres virtuelles, qu’il s’agisse des cultes retransmis ou des temps favorisant le lien fraternel.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Youtube
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x