L'article

Quelles valeurs pour l’Europe, 50 ans après?

 
20.02.07 - Une politologue chrétienne revient sur l’élan «chrétien» qui a accompagné le lancement de l’Europe. Pour elle, le projet est désormais passé en d’autres mains
On parle souvent de l’héritage judéo-chrétien de l’Europe. Est-il l’unique référence de la construction européenne?
Les pères fondateurs de l’Europe unie étaient presque tous d’inspiration chrétienne et plus spécifiquement catholiques. Plusieurs d’entre eux partageaient probablement les aspirations du premier chancelier de la République fédérale allemande lorsqu’il déclarait: «Je désire l’amitié entre la France et l’Allemagne comme base durable de l’union européenne. Si elle se concrétise, l’Occident chrétien pourra être sauvé.»
S’agissant des trois héritages principaux de la civilisation européenne que sont
Athènes, Rome et Jérusalem, il est par contre intéressant de relever le caractère symbolique du choix de Rome comme ville où fut signé le traité de base de l’Union Européenne actuelle. Plus près de nous, le choix de Rome pour la signature du Traité constitutionnel [en 2003 ndlr] renforce encore cette espèce de filiation plus ou moins consciente. La «marque romaine» apparaît dans chaque union de l’Europe: Charlemagne, Charles Quint, Napoléon, IIIe Reich et UE. Là réside d’ailleurs l’une des différences entre l’Europe et les États-Unis: les États-Unis sont moins imprégnés par la source romaine et davantage par la judéo-chrétienne.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
En savoir plus

Un demi-siècle de paix: un privilège oublié

Le traité qui institua la Communauté Européenne aura cinquante ans cette année. Cinquante ans de paix et d’entente cordiale entre voisins européens: voilà un résultat exceptionnel à l’échelle d’un continent, que les principaux intéressés apprécient de moins de moins au fur et à mesure que s’éloigne le souvenir des Guerres mondiales du XXe siècle. En Europe, l’image novatrice du Traité de Rome de 1957 ne surprend plus personne alors que «de l’extérieur, on considère l’Union européenne comme une histoire à succès sans précédent.
(...)
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x