L'article

Que sera le protestantisme de demain?

Que sera le protestantisme de demain?
 
23.09.13 - Sébastien Fath, historien au CNRS, s’interroge sur l’avenir du protestantisme.
Parmi les caractéristiques du protestantisme, les transferts entre dénominations semblent se généraliser. Le phénomène durera-t-il ?
Ce 21e siècle est celui des «pèlerins» et des «convertis». On choisit son identité religieuse, on chemine et on circule d’une assemblée à l’autre, sans fidélité servile à une institution.
Cette spiritualité mobile est un trait majeur de notre monde ultramoderne. En parallèle s’observe le phénomène du «salad bar chrétien» : on fait son mix en picorant dans différentes Eglises, sans s’affilier à aucune.

Dans ce contexte, le protestantisme est-il appelé à vivre une plus grande convergence, qui se manifesterait par des fusions d’Eglises et des collaborations ?
Cela fait longtemps que certains prédisent une unification protestante, présentée comme une réponse à la prière sacerdotale de Jésus (Jean 17). A tort, car les protestants n’interprètent pas le commandement «Qu’ils soient un» de manière institutionnelle, mais de manière spirituelle. Cela encourage le maintien d’une diversité d’approches et d’étiquettes, sachant que le vecteur d’unité est ailleurs, dans une communion de foi. Aujourd’hui, alors que les institutions sont en crise et que le spirituel prospère, le contexte est plus porteur que jamais pour une diversification protestante accrue, plutôt qu’une uniformisation institutionnelle.
La problématique des collaborations est différente : diversification ne veut pas dire division. Par exemple, les protestants de tendance évangélique ont développé, depuis deux générations, de plus en plus de réseaux «para-Eglises», qui permettent à des chrétiens de toutes étiquettes de travailler ensemble.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

x