L'article

Quatre leçons du coronavirus... à ce stade

Quatre leçons du coronavirus...  à ce stade
 
23.03.20 - Les Eglises n’ont pas été épargnées par la crise sanitaire qui fait plonger les marchés et boucler les sociétés pour limiter la propagation du virus. Si la plupart des cultes ont été annulés, des communautés ont aussi été directement touchées par le Covid-19. Quels premiers enseignements retirer pour l’avenir?
1. Nouvelle visibilité
«Cette crise a mis en lumière que les évangéliques ne sont pas seulement une communauté théologique, mais une communauté de vie», avance Romain Choisnet, porte-parole du CNEF. Avec le foyer infectieux du Haut-Rhin, notamment le rassemblement organisé par l’Eglise de la Porte Ouverte Chrétienne de Mulhouse (PO), «les médias ont mis en lumière l’aspect “communion fraternelle” des évangéliques: agapes, jeûnes et prières, etc.», souligne Romain Choisnet. «Bien sûr, cela a un aspect négatif. Pour certains, les évangéliques sont le vecteur de propagation du coronavirus en France... Mais c’est un amalgame journalistique et un effet de buzz.»
Pourtant, ce coup de projecteur soudain pourrait être profitable sur le long terme «en montrant ce que nous faisons de bien, socialement et sanitairement parlant», indique le porte-parole.


2. Des cultes aseptisés, à la mode américaine
Dans les Eglises, la sensibilisation sur les questions sanitaires et l’attention spéciale portée aux personnes âgées sont autant de bonnes pratiques susceptibles de survivre à la crise actuelle. C’est ce que pense (et espère) Jean-Igor Wolga, médecin généraliste en région grenobloise. Pour l’Eglise évangélique dont il est membre, il a commencé par faire un certain nombre de recommandations: désigner un ou deux volontaires pour le service lors des agapes, laver la vaisselle à l’eau de javel, proposer un modèle de Cène où les éléments ne circulent pas dans les rangs et entre les mains des fidèles, enfin demander aux malades de rester chez eux. Ces mesures transitoires, rapidement devenues obsolètes, pourraient toutefois revenir et entrer dans la norme après le retour attendu à la normale. «Lors de la prochaine épidémie de grippe», détaille Jean-Igor Wolga. «Cette épidémie de coronavirus aura au moins été pédagogique pour cela.» Et de conclure: «Nous sommes responsables de nous-mêmes et de notre prochain. Suivre les recommandations des autorités, ce n’est pas manquer de foi. C’est faire preuve d’amour pour les autres.»
C’est un médecin qui s’exprime là.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x