L'article

«Quand vous entendrez parler de révoltes...»

«Quand vous entendrez parler de révoltes...»
 
24.02.20 - Les mouvements de protestation et de révolte sont aussi vieux que le monde, bien avant Mai 68 ou les révolutions russe ou française. Mais leur multiplication et leur intensification actuelle et simultanée est peut-être un signe des temps.
Quant aux chrétiens, ils ont dans leur ADN à la fois une vocation à la liberté contre la tyrannie, inscrite dans l’événement fondateur de la libération d’Egypte et une exigence évangélique de soumission aux autorités. Leur propre histoire en relation avec la contestation sociale est ainsi ambivalente.

Dossier.
Une étude publiée par The Economist en 2014 observait un risque de troubles sociaux élevé voire très élevé dans 65 pays. Quelques années plus tard, c’est devenu une réalité dans nombre de ces nations: en Amérique latine (Bolivie, Chili, Colombie, Venezuela), en Afrique, (Algérie, Guinée, Soudan, Burkina), en Asie (Hong Kong, Irak, Liban) et même en Europe (Gilets jaunes, Catalogne, Extinction Rebellion). Quel est le lien entre eux et que disent-ils de l’état de notre monde?

La protestation se mondialise
«On a dans ces mouvements une aspiration à la transcendance des frustrations, du mal-être, du sentiment de révolte contre les injustices, qui sont tout à fait réelles et à prendre en compte», observe le journaliste et théologien Christian Delahaye. L’auteur du livre L’alliance contre nature – Quand les religions nourrissent le populisme (éd. Empreinte) relève le côté «messianique» des revendications. «Nous retrouvons dans ces mouvements une “pulsion religieuse”, anti-théologique, des réactions massives et arc-boutées sur des frustrations identitaires», analyse le théologien catholique.
Au 20e siècle déjà, le philosophe de l’Histoire Arnold Toynbee parlait d’une «accélération de l’Histoire». «En raison de l’ampleur et de la simultanéité de ces manifestations revendicatrices collectives, on peut aussi dire qu’émerge sous nos yeux une espèce de mondialisation de la protestation, cela notamment en raison des avancées fulgurantes des technologies de la communication qui permettent “de tout savoir en tout temps”», affirme pour sa part l’ancien parlementaire helvétique Jean-Pierre Graber, spécialiste des périls totalitaires en Occident.
Ces mouvements de révolte sont bien un signe des temps pour le pasteur Jean-Marc Thobois.
«Tout va dans le sens d’une accélération de l’Histoire. Les gens souffrent de cette mondialisation et se révoltent contre l’oligarchie planétaire. Les petites gens de ce monde en sont les premières victimes.» Pour lui, les chrétiens se doivent d’être solidaires.

Immersion en gilet jaune
C’est d’abord par compassion que Yanick Maurin a rejoint le mouvement des gilets jaunes dans sa région de Nîmes. «J’ai senti leur souffrance par rapport aux fins de mois difficiles», témoigne ce membre des Gilets Jaunes Chrétiens Evangéliques de France.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x