L'article

Quand les jeunes boivent jusqu’à la catastrophe

Quand les jeunes boivent jusqu’à la catastrophe
 
18.06.07 - L’été arrive avec ses fêtes de fin d’années et autres grillades estudiantines où l’alcool coule à flot. Alors que des tragédies résultant d’abus massifs d’alccol parmi les jeunes défraient la chronique, les spécialistes rappellent le rôle préventif de la famille.
Plusieurs tragédies impliquant des adolescents ivres ont récemment défrayé la chronique en Suisse, en Allemagne ou ailleurs: comas éthyliques fatals, chutes de toit, accidents, intoxication, etc. Ces faits divers sont-ils marginaux ou relèvent-ils d’une aggravation généralisée, quand on sait les efforts déployés par la prévention dans le domaine?
«L’alcoolisation extrême est un type de consommation en augmentation», reconnaît Corine Kibora, porte-parole de l’Institut suisse de prévention de l’alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA). «C’est un phénomène récent, cinq à dix ans peut-être et qui est anglo-saxon à l’origine».
Il concernerait autant les filles que les garçons, toujours selon Corine Kibora.
Il y aurait quotidiennement quatre à cinq ados dans les hôpitaux suisses selon l’ISPA, à cause de surconsommation d’alcool et de risques associés.

Pas d’aggravation généralisée
On peut voir dans des alcoolisations massives une expression actuelle d’un phénomène plus général, le flirt avec le danger et la mort qu’on retrouve dans les sports extrêmes, par exemple. À l’ISPA, on se refuse pourtant à dire que tous les indicateurs en matière d’alcoolisation des jeunes (précocité, cas extrêmes, pourcentage de buveurs réguliers) sont à la hausse: «Le pourcentage d’ados jusqu’à quinze ans qui ont connu l’ivresse fluctue, mais il ne progresse pas. En 98, il était de 24%, en 2002, de 32% et en 2006 de 27%». À noter que l’ISPA effectue un pointage tous les quatre ans.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 
En savoir plus

Garçons et filles inégaux face à la bouteille

Dans ses travaux, l’IREB a mis en lumière une grande diversité de comportements des jeunes face à l’alcool, qui dépend du sexe, de la tranche d’âge et du développement personnel et social qui l’accompagne, enfin de facteurs psychologiques. L’âge des principaux excès se situe entre seize et vingt ans. Parmi ces différences, le sexe tient une place particulière.
(...)
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x