L'article

Pourquoi il faut parler de la fin des temps

Pourquoi il faut parler de la fin des temps
 
19.10.15 - Ce n’est pas parce que la fin des temps fait l’objet d’interprétations parfois fantaisistes que l’Eglise devrait éviter le sujet. Robin Reeve donne trois raisons d’en parler. Parti pris.
Découvrez sur ce site les autres articles de notre dossier consacré à la fin des temps
Peut-être choqués par les dérives et les controverses suscitées par la question de la fin des temps, on pourrait se demander s’il vaudrait mieux ne plus l’évoquer du tout. Mais opposer le silence à l’erreur n’est pas servir la vérité. Il n’y a pas d’Evangile sans perspective eschatologique. L’eschatologie, «étude des choses dernières», est une branche particulière de la théologie chrétienne.
Je vois trois raisons essentielles pour parler de la fin des temps.

1. Tout n’est pas fini
La situation présente est intermédiaire. Le plan du salut est en cours de réalisation: nous sommes tendus entre le «déjà» et le «pas encore». Jésus déjà mort et déjà ressuscité n’est pas encore revenu. Déjà pardonnés, nous ne sommes pas encore sans péché. Les guérisons miraculeuses que Dieu nous accorde déjà ne sont que les signes de la résurrection éternelle que nous n’expérimentons pas encore: c’est en espérance que nous sommes sauvés. L’Evangile n’a pas de sens s’il est amputé de son accomplissement éternel.

2.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x