L'article

On est en droit de parler d’hérésies

On est en droit de parler d’hérésies
 
20.03.17 - Le théologien Henri Blocher explique la contestation de la Croix en termes de sociologie. Interview.

Dossier.
Vous dites que l’interprétation de la Croix développée dans la Bible elle-même est contestée jusque dans les rangs évangéliques.
Une aile du mouvement évangélique mondial a rejeté la «substitution pénale» (Jésus prend la place du pécheur devant la justice de Dieu ndlr). La différence avec les autres époques, outre le nombre de personnes impliquées, c’est qu’aux siècles passés, les évangéliques qui en arrivaient là cessaient de se dire évangéliques. Ce n’est plus le cas et c’est ce qui m’inquiète le plus.
J’ajoute que la substitution pénale était admise parmi les théologiens catholiques jusque dans les années 1930.

Ce phénomène est-il aussi lié au recul de la culture biblique?
Effectivement, beaucoup de chrétiens connaissent mal leur Bible. Mais on peut y associer deux autres faiblesses. L’abandon de la conviction que cette Bible soit sans erreur, même si on dit encore qu’elle reste l’autorité suprême et un accent trompeur mis sur l’interprétation. Certains disent: «L’idée que la justice de Dieu doive être satisfaite par une effusion de sang est une façon de penser du premier siècle; or il faut transposer à notre époque, interpréter autrement la Croix.»

Peut-on parler d’hérésies?
Oui, sur le sens de la Croix, on dépasse maintenant la simple erreur et on va jusqu’à l’hérésie.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Ixène
 

x