L'article

Noël: les églises qui mettent cette période à profit… et les autres

Noël: les églises qui mettent cette période à profit… et les autres
 
18.11.19 - C’est une caractéristique des Eglises évangéliques que de garantir le service minimum à Noël. Restent la sphère privée où la Nativité demeure à l’honneur et une brochette d’initiatives solidaires.

Dossier
Dès novembre, les supermarchés sont habillés de rouge, de vert et de doré, les médias ne parlent que de «ça», tout comme les classes. Noël est l’occasion d’un sursaut de piété populaire, même imprégnée par la sécularisation et dans laquelle les Eglises surtout historiques continuent d’investir; beaucoup moins, par contre, les évangéliques. A tort?

Trop d’activités
«Il y a beaucoup d’activités dans les Eglises à cette période, en particulier en Suisse et en Alsace. J’ai presque le sentiment d’une trop grande concentration de propositions autour de Noël tandis que Pâques et Pentecôte sont quasi ignorées, en comparaison» avance Denis Kennel, pasteur mennonite dans le Haut-Rhin et directeur des études du département francophone du Cefor.
Ce dernier a ainsi tendance à proposer d’investir d’autres périodes que Noël pour lancer de nouveaux projets, notamment d’évangélisation.

«Aucun fondement biblique»
Parmi les Eglises évangéliques qui boudent carrément Noël, celle de Genève-Montbrillant. «Nous avons une position distante. C’est propre à notre communauté et à son arrière-plan pentecôtiste italien où l’on ne fête jamais Noël, car cette fête n’a pas de fondement biblique» explique Jacques Imobersteg, son pasteur principal. L’Eglise ADD organise tout de même une «fête des enfants» (sans référence à la Nativité) et une action sociale le soir du 24 décembre, près de la Gare Cornavin.
En revanche, pas question de mettre la moindre branche de sapin dans le lieu de culte. «Sur cette période, nous concentrons plutôt nos activités sur une fête populaire à Genève: celle de l’Escalade, célébrée le 12 décembre» ajoute Jacques Imobersteg. La fête en question commémore la victoire de la république protestante sur les troupes du Duc de Savoie Charles-Emmanuel Ier. «On en profite pour mettre en avant le message de la Réforme.»

Dimanche et rien d’autre
Parfois, ce sont des raisons pratiques qui sont invoquées pour fermer les lieux de culte à Noël. Plus d’une maîtresse de maison se consacrent tout entières à recevoir la famille élargie, incompatible avec un engagement à l’Eglise, à cause du temps que requiert la dinde aux marrons, le nettoyage et la décoration de la demeure. Une trop forte attention portée sur les célébrations en famille porterait-elle préjudice à des projets communautaires? «Cette tension existe et elle est légitime» estime Denis Kennel.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x