L'article

«Ne me quitte pas», Jacques Brel

«Ne me quitte pas», Jacques Brel
 
18.09.17 - Ces Hits entrés dans l'histoire.
Jacques Brel ne croyait pas en Dieu. Ce n’est pas un scoop. Pourtant, sa chanson la plus célèbre nous ramène à Dieu par toutes sortes de chemins.

Les théologiens nous apprennent que Dieu a créé l’amour humain pour nous permettre d’entrevoir un peu de l’amour divin.
Comme une étincelle dans la nuit parle du jour, comme une miette nous donne le goût du pain.

Alors, quand Grand Jacques supplie sa bien-aimée de ne pas le quitter, comment donc ne pas entendre les supplications du pénitent désespéré qui ferait tout pour renouer la relation perdue? En écrivant cette chanson, Brel savait-il qu’il composait une allégorie de toute quête religieuse depuis la rupture en Eden? Le gouffre qui nous sépare de Dieu est tellement grand qu’il nous faudrait des miracles pour l’atteindre: de la pluie «venue de pays où il ne pleut pas», la force de «creuser la terre» au-delà de la mort.

Si cette chanson est une évocation des difficultés de l’amour, elle l’est aussi des complexités de la foi. Dans la répétition des «Ne me quitte pas», il y a un écho des demandes humaines qui scandent les Ecritures, depuis Jacob qui s’accroche à son adversaire divin: «Je ne te laisserai point partir sans que tu me bénisses», jusqu’aux disciples d’Emmaüs qui retiennent Jésus: «Reste avec nous. Bientôt il va faire nuit.» Dans les obscurités de la vie, qui de nous n’a pas prié Dieu avec ces mots «Ne me quitte pas»?

Le gouffre est grand entre l’humain et le divin, mais est-il permis d’espérer le rapprochement et la réconciliation? Est-il possible de faire «rejaillir le feu d’un ancien volcan»? De récolter le blé du pain de demain sur «les terres brûlées» d’aujourd’hui?

La Bible n’est pas seulement l’histoire de la rupture entre l’être humain et Dieu. Elle raconte aussi notre réconciliation avec lui. Cet épisode est possible pour la simple raison que Dieu est passionnément amoureux de nous. C’est le but de l’analogie biblique entre amour humain et amour divin: nous montrer que Dieu nous aime et nous adresse inlassablement les mêmes paroles: «Ne me quitte pas.»

Jonathan Hanley

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: NBC News
 
En savoir plus

Ne me quitte pas, Jacques Brel

Ne me quitte pas
Il faut oublier
Tout peut s'oublier
Qui s'enfuit déjà
Oublier le temps
Des malentendus et le temps perdu
À savoir comment
Oublier ces heures
Qui tuaient parfois à coups de pourquoi
Le cœur du bonheur
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

Moi je t'offrirai
Des perles de pluie
Venues de pays où il ne pleut pas
Je creuserai la terre jusqu'après ma mort
Pour couvrir ton corps d'or et de lumière
Je ferai un domaine
Où l'amour sera roi, où l'amour sera loi
Où tu seras reine
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

Je t'inventerai
Des mots insensés
Que tu comprendras
Je te parlerai
De ces amants-là
Qui ont vu deux fois leurs cœurs s'embraser
Je te raconterai l'histoire de ce roi mort
De n'avoir pas pu te rencontrer
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

On a vu souvent
Rejaillir le feu
D'un ancien volcan
Qu'on croyait trop vieux
Il est, paraît-il
Des terres brûlées
Donnant plus de blé
Qu'un meilleur avril
Et quand vient le soir
Pour qu'un ciel flamboie
Le rouge et le noir ne s'épousent-ils pas?
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

Je ne vais plus pleurer
Je ne vais plus parler
Je me cacherai là
À te regarder danser et sourire et
À t'écouter chanter et puis rire
Laisse-moi devenir l'ombre de ton ombre
L'ombre de ta main
L'ombre de ton chien
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x