L'édito de la Rédaction

Moins d’armes, plus de grâce

 
28.05.18 - L'édito de la Rédaction - «Tous ceux qui prendront l’épée périront par l’épée.» Qu’aurait-donc dit Jésus si les armes à feu avaient existé à son époque?
Si Pierre avait souhaité le défendre comme un cow-boy ou si les soldats étaient venus l’arrêter comme des shérifs?

Donald Trump a de nouveau mis le feu aux poudres - c’est le cas de le dire - début mai dans un discours pas très raffiné prononcé à la National Rifle Association (association nationale des détenteurs de fusils). Il a utilisé le carnage commis par des terroristes au Bataclan à Paris en novembre 2015 pour défendre le port d’armes: «Si un employé, ou juste un client avait eu une arme, les terroristes auraient fui ou se seraient fait tirer dessus.» Déjà, lors de la tuerie de Charlie Hebdo en janvier 2015, il avait twitté: «Si les personnes violemment tuées à Paris avaient eu des armes, elles auraient au moins eu une chance de se battre.»

Curieusement, Donald Trump ne semble écouter - sur ce sujet - ni la Bible, ni les statistiques, qui convergent. Plus il y a d’armes à feu en circulation, plus il y a de personnes qui meurent sous les balles. Aux Etats-Unis, une personne est tuée toutes les heures par un revolver et deux autres se suicident.
Disposer plus librement d’armes à feu nous fait espérer de pouvoir mieux nous protéger nous-mêmes face aux terroristes. Mais cela nous laisse surtout plus vulnérables face à nos propres pulsions de mort, qu’elles se retournent contre autrui ou contre nous-mêmes.

La violence et le péché tapis en chacun de nous (Gen. 4, 7) nécessitent que nous soyons protégés en premier contre nous-mêmes. C’est ce que Jésus nous a apporté à la croix. Porter une arme n’apportera rien de plus. Pour répondre au tweet de Donald Trump de 2015, il est moins souhaitable d’avoir «une chance de se battre» que de cultiver la grâce de vivre en paix.

Marie Lefebvre-Billiez

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x