L'article

Mais d’où viennent-ils, ces clochers sur nos églises?

 
21.01.08 - À l’heure du débat sur les minarets, voyage aux sources d’un symbole chrétien
L’architecture religieuse s’est surtout préoccupée de l’intérieur des églises: l’emplacement de l’autel, au milieu puis devant, celui du baptistère, derrière puis devant, des déplacements qui évoquent les évolutions du culte, de ses accents, de son sens. Car l’histoire des églises, c’est aussi l’histoire du culte chrétien. Mais les clochers? La recherche de reconnaissance de l’islam suisse suscite un regain d’intérêt et de questionnement à leur sujet.

Moins significatif
Moins significatif que l’autel ou que la chaire, éléments primordiaux du culte pour le catholique et le protestant respectivement, le clocher a une fonction sociale: historiquement, il a servi à appeler le peuple au rassemblement, pour les mariages et les funérailles mais aussi pour le tocsin (incendies) voire la défense civile. Et pour sonner l’heure. Mais le fait que les cloches étaient bénies dans une cérémonie de dédicace confirme qu’il s’agissait d’un outil de culte. Ces dernières fonctions ont donné lieu à des rivalités et à l’édification «concurrente» de beffrois, le cloc
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
En savoir plus

La tradition prime sur le bruit

En Suisse, quelques remous occasionnels et autres démarches marginales «anticloches» existent, pour des questions de bruit. À Vevey, une volée matinale a été supprimée alors qu’à Cully, les cloches sont tout bonnement muettes. Dans le canton de Zurich, c’est le Tribunal fédéral qui a dû trancher et débouter deux particuliers qui demandaient le silence. La plus haute instance judiciaire du pays l’a fait au nom de la tradition. Mais plusieurs dizaines de silencieux sont installés chaque année en Suisse.
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x