L'article

Les Etats-Unis changent: décryptage à l’aune des présidentielles

Les Etats-Unis changent: décryptage à l’aune des présidentielles
 
22.10.12 - Les Etats-Unis offrent-ils toujours au monde un modèle de nation chrétienne? La réélection de Barack Obama va-t-elle contribuer à renforcer l’apparente sécularisation du pays? L’analyse du sociologue français Sébastien Fath.
Le président Barack Obama et les Etats américains ont réussi à faire passer de nombreuses lois progressistes lors de son premier mandat. Dans quelle mesure assiste-t-on à une émancipation significative en matière de rapport au religieux au sein de la société américaine?
Aux Etats-Unis, Sex and the City a remplacé la Petite Maison dans la Prairie, et Pamela Anderson est plus populaire que Pat Robertson. La société américaine connaît depuis quarante ans un mouvement de sécularisation qui s’accélère depuis quelques années.
Le Pew Forum a publié le 9 octobre une étude éclairante, qui révèle le déclin du protestantisme, qui passe de 53% de la population en 2007 à 48% en 2012. Même les évangéliques ne sont pas indemnes, puisqu’ils passent de 21% à 19% de la population au cours des cinq dernières années. Parallèlement, la proportion des «non-affiliés» a augmenté, de 15% à plus de 19%.

Est-ce à dire que les Etats-Unis, pays souvent dépeint comme un pays plus chrétien que la moyenne occidentale, emprunterait la même voix de la sécularisation que le reste de l’Occident?
La population américaine reste comparativement bien plus chrétienne, dans ses croyances et pratiques, que la population européenne. Mais l’écart entre l’Europe et l’Amérique, en matière de pratique religieuse, se réduit un peu.
L’administration Obama ne l’ignore pas. Elle parie sur une société américaine pluraliste et moins marquée par le conservatisme chrétien.

Comment expliquez-vous cette évolution vers la sécularisation?
Les causes de cette évolution tiennent avant tout, à mon sens, à la formidable puissance, toujours sous-estimée, de la société de consommation et des modèles matérialistes défendus outre-Atlantique.
Le capitalisme n’est pas un mal en soi. Mais aujourd’hui, le consommateur américain est immergé du matin au soir dans la publicité, l’incitation à l’achat, des modèles de réussite basés sur l’apparence et l’accumulation. Selon les chiffres de la Croix-Rouge internationale, on meurt davantage dans le monde, aujourd’hui, à cause de l’obésité que de la faim. Les excès de nourriture tuent 2,4 millions de personnes par an, soit plus que la famine.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x