L'article

Les espèces sont en voie de disparation

Les espèces sont en voie de disparation
 
23.09.19 - Les sociétés développées se détournent toujours plus du cash. Rien n’arrête le progrès... Certains pointent toutefois un risque de recul massif des libertés individuelles, sans parler d’une monnaie toujours plus virtuelle: dénuée de valeur réelle. Analyse.
Et si le monde de demain fonctionnait sans pièces de monnaie ni billets de banque, devenus des pièces de collection comme les disquettes ou les vieux téléphones à fil?
Globalement, les transactions dématérialisées ont explosé. L’avènement des taux négatifs et du Bitcoin ont accéléré cette tendance. Dans le concret, la politique monétaire actuelle pourrait entraîner cette nouveauté paradoxale: que l’achat d’une nouvelle paire de jeans revienne plus cher si vous la payez en liquide que par carte de crédit. Le prix de l’étiquette serait mis à jour en fonction de l’évolution des taux d’intérêts. C’est le très sérieux FMI qui l’annonce dans une étude récente.

La pression va s’amplifier
Jean-Pierre Graber, auteur des Périls totalitaires en Occident (auto-édition), juge que la pression en faveur de la numérisation absolue des transactions financières ne fera que s’amplifier. «Deux facteurs essentiels expliquent cette évolution irréversible: d’une part, la mondialisation des échanges. D’autre part, les avancées techniques qui permettent déjà de se passer des pièces de monnaie et de billets de banque pour effectuer la plupart des paiements.»
Au premier coup d’œil, le paiement dématérialisé est très pratique.
Plus de risque de perdre ses valeurs en cas de perte ou de vol de son portefeuille. Et les transactions se font de façon toujours plus rapides: en tout temps, en tout lieu. Jean-Pierre Graber, avec d’autres, est pourtant convaincu d’une grande menace pour la sphère privée de même que pour les libertés individuelles.

Contrôle financier total du citoyen
Kurt Bühlmann, formateur financier des cours chrétiens Compass, fait aussi partie de ceux qui tirent la sonnette d’alarme: «La perspective d’un commerce sans espèces annonce un contrôle financier total du citoyen.»
Pourquoi donc les libertés individuelles seraient-elles concernées? «La suppression attendue de la monnaie permettra à l’Etat de tout connaître de notre situation financière, nos créanciers et les destinataires de nos paiements. Il pourra, entre autres, savoir qui profite de nos libéralités, quelle Eglise ou ONG vit de notre générosité», indique Jean-Pierre Graber. Il ajoute que «depuis une vingtaine d’années, on assiste déjà à un accroissement de l’identification virtuelle mais aussi réelle de nos achats, de nos ventes, de nos transactions, de nos déplacements, de notre présence dans l’espace public et même de nos idées et opinions religieuses, philosophiques et politiques! Notre présence sur Facebook, Twitter ou Instagram laisse des traces indélébiles!» En d’autres termes, se pointe selon le politologue un contrôle de toutes les activités humaines et même de ce que pense l’individu.

Où l’on reparle des micropuces
La réalité, c’est que l’histoire est déjà en marche. Chaque fois, le confort et ou la sécurité sont invoqués pour justifier les changements.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x