L'article

Les enjeux de mars 2010

 
16.02.10 - La rédaction vous propose une sélection de sujets d'intérêts pour le protestantisme évangélique en condensé
L’Algérie vante sa tolérance
FAITS Un colloque islamo-chrétien s’est déroulé les 10 et 11 février à Alger, en présence de deux cents personnalités religieuses, politiques et universitaires. Cet événement inédit visait à contrer ce que le pouvoir algérien appelle une campagne de dénigrement à son égard. Ce dernier l'a du reste réaffirmé: il n'existe en Algérie aucune restriction contre les religions autres que musulmane. Claude Baty, président de la Fédération Protestante de France, a salué un discours rassembleur et demandé que des gestes suivent. Ghaleb Bader, archevêque d’Alger d'origine libanaise, a quant à lui demandé une révision de la loi de 2006 interdisant aux chrétiens de se réunir ailleurs que dans une église.

ENJEUX Les Algériens croient sincèrement à leur tolérance religieuse, au sein même des nations arabo-musulmanes. Ils ont vécu comme un affront le fait que les Etats-Unis les aient mis sur liste grise en matière de liberté religieuse, confortant à leurs yeux l’existence d’une stratégie américaine de déstabilisation basée sur le prosélytisme, pour se constituer dans tous les pays arabo-musulmans des «alliés évangéliques», véritables chevaux de Troie.

Particulièrement visés, les protestants algériens continuent à plaider, avec les catholiques, pour que soit reconnues leur entière loyauté à leur pays et la nature spirituelle de leur démarche.

Les deux camps, chrétiens et autorités algériens, abordent donc le débat avec des perspectives divergentes: l'une spirituelle et l'autre géopolitique. Tant que ces vues persisteront, ce restera un dialogue de sourds et les rafles policières contre des rassemblements chrétiens se poursuivront.


L’antisémitisme au plus haut
FAITS Le degré d’antisémitisme en Europe a atteint un niveau qu’il n’avait plus atteint depuis la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, selon le rapport annuel de l’Agence Juive, rendu public le 25 janvier à Jérusalem. Plus de 600 incidents ont été enregistrés tant en France qu’en Grande-Bretagne, culminant pendant la période de l’offensive à Gaza, au début 2009. A l’Est, où la question palestinienne est moins investie, les Juifs ont fait l’objet de luttes politiques internes, comme lors d’élections en Ukraine ou en Hongrie.

Le rapport a aussi mis en évidence la nouvelle accusation récurrente, celle du trafic d’organes humains (palestiniens, d’enfants ukrainiens et plus récemment haïtiens), qui recycle un vieux thème de l’antisémitisme historique.

ENJEUX C’est la politique de l’Etat hébreu qui nourrit l’antisémitisme contemporain. Mais celui-ci se retourne contre la communauté juive en général. Face à ceux qui plaident pour qu’on distingue nettement le peuple et la nation, les chrétiens ont depuis longtemps accepté une communauté de destin entre les deux, tout comme les musulmans et les Juifs eux-mêmes. En France, le CRIF soutient fidèlement la politique israélienne.

Pour les chrétiens intéressés, la montée de l’antisémitisme est bien une tendance structurelle et elle va dans le sens de l’Histoire. Mais cette hausse est contestée par des sociologues, qui expliquent que les chiffres de 2009 sont purement conjoncturels et renvoient à la guerre de Gaza.


Minarets suisses: double recours à Strasbourg
FAITS Un groupe de seize personnes et associations de Suisse romande a annoncé le 3 février avoir déposé un recours devant la Cour Européenne des Droits de l’homme (CEDH) à Strasbourg contre l’interdiction des minarets votée le 29 novembre dernier. Il s’agit du deuxième recours après celui déposé le 15 décembre par Hafid Ouardiri, ancien porte-parole de la mosquée de Genève.

ENJEUX Pour qu’un recours soit accepté, la CEDH demande que toutes les voies de recours nationales aient été épuisées. La sollicitation directe, comme c’est le cas ici, est possible, mais il faut établir que le requérant est une victime concrète d’une violation, comme une demande de construction qui aurait été refusée. Mais la CEDH est déjà entrée en matière si le résultat d’un recours est hautement prévisible.

Au regard des recourants, l’interdiction suisse porte sur les seuls minarets, ce qui constitue une violation de la Convention. Si les juges de Strasbourg le confirment, les autorités helvétiques auraient ensuite à gérer leur verdict, ce qui ne manquerait pas de provoquer une crise politique.


Après les caricatures, le procès Wilders
FAITS Le procès de Geert Wilders s’est ouvert le 20 janvier. Le très populaire chef du Parti néerlandais de la liberté (PVV, droite dure) doit répondre d’incitation à la haine contre les musulmans. On lui doit des propositions comme l’interdiction du Coran ou une taxe pollution pour les femmes voilées et surtout le film Fitna («scandale» ou «dispute», en arabe) qui juxtapose des versets coraniques à des images d’attentats terroristes.

La ligne de défense de Geert Wilders, qui vit sous protection policière, est la suivante: la liberté d’expression et le fait qu’il dit la vérité.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x