L'article

Les dessous éthiques d’une poignée de main refusée

Les dessous éthiques d’une poignée de main refusée
 
24.09.18 - Les récentes demandes de naturalisation rejetées ont fait parler d’elles, en Suisse et en France. Un cri à la liberté religieuse d’une part, à une intégration insuffisante d’autre part. Quel avenir pour ces questions délicates? Analyse.
Pas de poignée de main, pas de naturalisation. C’est en ces termes que plusieurs affaires ayant eu lieu récemment en Suisse et en France, peuvent se résumer. La dernière en date, à Lausanne, le 17 août; un couple postulant à la naturalisation n’a pas vu sa demande aboutir parce qu’il avait refusé de serrer la main aux personnes de sexe opposé et avait eu des réticences à répondre à leurs questions.
Au printemps, toujours en Suisse, deux garçons ayant refusé de serrer la main à leur enseignante ont été sanctionnés.
Leurs familles ont été convoquées par l’Office cantonal de la migration et leur naturalisation «ajournée». En France, une Algérienne a refusé de serrer la main à un représentant préfectoral en 2016 et sa naturalisation a été rejetée. Une décision que le Conseil d’Etat a validé en avril dernier.

Les musulmans spécialement visés?
Dans tous ces cas, ceux qui approuvent le refus de la naturalisation le font au nom du principe de l’égalité homme-femme. Ceux qui pensent, au contraire, que les postulants auraient malgré tout dû être naturalisés, invoquent la liberté religieuse. Ces cas concernent uniquement des postulants musulmans. Qu’en pensent les évangéliques suisses et français? Sont-ils inquiets? Pour Michaël Mutzner, secrétaire général adjoint du RES, «la liberté religieuse n’est pas en question, car on ne limite pas la liberté de ces personnes de vivre et d’exprimer leur foi musulmane».
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x