L'édito de la Rédaction

Les créateurs auront toujours un coup d’avance

 
24.04.17 - L'édito de la Rédaction - La fin de l’humanité reste un thème prégnant de notre culture. Aux Apocalypses religieuses ont succédé, sans les remiser définitivement, les apocalypses laïques à connotation écologique ou technologique: on se plait à spéculer que les machines pourraient finir par mettre à la retraite puis enterrer leurs créateurs, nous autres humains.

Le fait est que les robots n’ont jamais autant investi notre quotidien: le GPS intégré à la voiture pour nous guider à bon port, Facebook qui nous reconnecte à tous nos anciens copains et personnalise les publicités qu’il nous adresse en analysant nos habitudes, en passant par les robots humanoïdes futurs «meilleurs amis de l’homme». Un ami chirurgien me confiait récemment qu’il était un des derniers représentants de son espèce. «Les robots opéreront de façon beaucoup plus précise que nous, grâce à la base de connaissance et d’expérience emmagasinée avec le temps».

Les frontières entre science-fiction et réalité sont toujours plus floues, jusqu’à parfois s’estomper. Et ce mouvement est loin d’être terminé.
S’il y a une chose que nous apprend l’expérience religieuse de toujours, c’est que Dieu voyage bien dans l’Histoire. Les sciences n’ont pas enterré Dieu. Elle nous ont aidé à approfondir notre compréhension de son œuvre et notre émerveillement ainsi que la mesure de nos limites. Les créateurs ont toujours un coup d’avance sur leur créature.
De même, nous autres humains aurons ainsi toujours un coup d’avance sur les machines, qui ne sont finalement qu’une extension de notre âme, de notre génie, de nos désirs et de nos contradictions. Et c’est peut-être là que le bât blesse. Ce n’est pas des machines que nous devons avoir peur, mais bien de nous-mêmes. Et nous n’avons pas besoin d’aide pour nous nuire, nous le faisons très bien tout seuls.

Voilà où réside l’enjeu de demain, comme il l’a été hier et l’est aujourd’hui: que faisons-nous de la connaissance accumulée? Quels repères philosophiques ou religieux dictent notre éthique? La société nous le répète assez, ce choix est personnel. La réalité, c’est qu’il est aussi collectif.

Christian Willi, Rédacteur en chef

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 


x