L'article

Les chrétiens, en équilibre entre laxisme et légalisme

Les chrétiens, en équilibre entre laxisme et légalisme
 
20.06.16 - L’Evangile est crucifié entre deux erreurs: le légalisme et le relativisme. Comment sortir de ce schéma dualiste afin de redécouvrir la vraie signification de l’Evangile?
«Le légalisme dit que nous devons mener une vite sainte et juste pour être sauvés. L’antinomisme, ou le relativisme, dit que, puisque nous sommes sauvés, nous n’avons pas à vivre une vie sainte et juste». Dans son livre Une Eglise centrée sur l’Evangile (éd. Excelsis), le pasteur américain Timothy Keller expose que, face à la sécularisation de la société, le chrétien est tenté d’adopter deux postures opposées: une affirmation de sa foi et de sa différence qui pousse au légalisme, ou un certain relativisme qui amène à une foi light, afin qu’elle soit acceptable par tous.

Se couper du monde ou se noyer dedans
Raphaël Anzenberger, directeur général de France Evangélisation, explique que le constat de Timothy Keller est très spécifique à l’évangélisme américain «où deux grosses tendances s’opposent: les chrétiens qui comprennent le rapport au monde dans une dimension de rejet et ceux qui veulent se distancier des premiers en faisant le pari de l’intégration. Les premiers se coupent du monde, et les deuxièmes sont noyés dans le monde, finissant par avoir le même message que le monde».
Mais pour l’auteur de l’ouvrage, «ces deux erreurs cherchent constamment à corrompre le message et à voler la puissance de l’Evangile».
Robin Reeve, enseignant à l’Institut biblique et missionnaire Emmaüs, rejoint Timothy Keller en disant que ces attitudes «sont deux mauvaises manières de résoudre la tension». Il explique que même si la vision du monde du chrétien sera toujours un peu en décalage par rapport à celle de la société, «notre mandat d’être dans le monde implique d’être proche des gens et de les aimer, tout en étant conscient que l’on est bénéficiaire de la grâce du Christ, ce qui ne doit pas nous pousser au jugement».

On cherche à se rassurer.
..

Mais en quoi ces deux postures sont-elles néfastes au message du Christ? Le risque du légalisme est de s’enfermer dans une religion formaliste qui est en réalité «une manière de se rassurer visiblement, par sa façon d’agir, que l’on est un bon chrétien, et une façon de recevoir l’approbation des autres», continue Robin Reeve. Avec cette attitude, nous en oublions que nous sommes sauvés par la grâce, et non par nos actes.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x