L'article

Les agnostiques, des athées qui s’ignorent

Les agnostiques, des athées qui s’ignorent
 
18.09.17 - «Je ne suis pas athée, mais agnostique.» Yannick Imbert, professeur à la Faculté Jean Calvin, démontre les limites de cette posture volontiers affichée. Entretien.

Gros plan
La position de l’ignorance, ne serait-elle pas la solution de facilité vouée à l’échec?
L’agnosticisme doit être différencié entre plusieurs approches. La première relève de l’indifférence et constitue une solution de facilité. Cet agnostique-là dit que cette question ne compte pas pour lui ou qu’elle est trop compliquée à résoudre. La seconde mentionne que l’on ne peut pas savoir si Dieu existe vraiment. Le résultat est le même: un agnostique en théorie est, dans les faits, un athée
pratiquant.

Mais n’y a-t-il pas aussi un agnosticisme «spirituel»?
Les agnostiques évoqués ci-dessus sont pragmatiques. Il existe une autre forme d’agnosticisme, plus ouverte, qui ne rejette pas toute dimension de transcendance.
Celle-ci part du principe qu’une force, une divinité peut exister, sans qu’on ne puisse le savoir avec certitude.
C’est ce qui pousse ces personnes à affirmer, le plus souvent, «à chacun sa religion»!

Quels risques les agnostiques prennent-ils en renonçant à trancher?
Aux yeux du Dieu de la Bible, il n’y a pas de position neutre. Soit on accepte le Dieu révélé par la Bible, soit on opte pour une position de négation. Impossible, dans cette seconde posture, de développer une relation avec un interlocuteur qu’on ignore. La conséquence théologique est aussi sérieuse à long terme qu’elle l’est pour l’athéisme.

Quels arguments donneriez-vous aux agnostiques pour oser le pari de Pascal?
Il n’existe pas de réponse unique aux agnostiques. L’un aura développé ce doute existentiel en raison de la mort d’un proche.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: NBC News
 

x