L'article

Le scoutisme a 100 ans

 
18.06.07 - Baden Powell lançait les scouts en 1907, à l’âge de 50 ans, avec un premier camp sur l’île de Brownsea. Aujourd’hui, le mouvement est planétaire. Les scouts ont toujours eu du succès dans le milieu chrétien, car les parallèles sont nombreux: école de vie, communauté, morale, autogestion, etc.
Centenaire cette année, le scoutisme se porte comme un charme. Avec quarante millions d’adhérents dans plus de deux cents dix pays, le mouvement constitue encore aujourd’hui une école de vie pour de nombreux enfants et ados.
Les anciens scouts sont souvent reconnaissants de l’apport scout au quotidien. Ainsi, Stéphane Wyss, responsable opérationnel de Campus pour Christ pour la Suisse romande, explique que sa jeunesse scout lui a appris le fonctionnement d’une équipe et l’organisation de séances. Elle a aussi largement contribué à son développement aussi bien personnel que spirituel.

Développement moral
Le Britannique Robert Baden-Powell, fondateur du scoutisme était un militaire de carrière. Après une carrière remarquée, c’est à son retour au pays qu’il décide de lancer le mouvement scout. Fin observateur des éclaireurs africains, il s’était mis en tête de transmettre ce qu’il avait expérimenté à l’armée aux jeunes garçons. Croyant, il ne visait pas à faire de petits soldats mais à participer au développement moral, physique et spirituel des enfants.
Ces objectifs ont tout naturellement suscité l’intérêt des chrétiens. Et c’est ainsi que les catholiques et les réformés dans un premier temps, puis les évangéliques se sont lancés dans le scoutisme.

Les scouts protestants en ordre dispersé

Le scoutisme a suscité un grand nombre de groupes différents. Dès ses débuts, des groupes confessionnels ont vu le jour. Ces mouvements issus du scoutisme traditionnel de Baden Powell tirent leur spécificité de l’inspiration confessionnelle ou biblique qui sous-tend leur philosophie et, le plus souvent, de la présence d’un apport spirituel lors des séances scouts.
Les Éclaireurs Unionistes de France furent parmi les premiers à donner une coloration confessionnelle au scoutisme français. D’origine réformée, ils furent lancés en lien étroit avec les Unions Chrétiennes de Jeunes Gens en 1911. Ils proposent une «méthode d’éducation complémentaire de la famille et de l’école» par la vie en groupe, le jeu et l’apport spirituel. Avec quelques 15000 membres à leur apogée, les Éclaireurs Unionistes de France comptent aujourd’hui une centaine de groupes locaux dans toute la France et environ 5000 membres, encadrement compris.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
En savoir plus

Baden-Powell, le bonheur à notre portée

Avant de mourir, en 1941 au Kenya, le fondateur du mouvement a adressé un message qui résume l’idéal scout:«Ceci est juste un petit mot d’adieu, pour vous rappeler, quand j’aurai disparu, que vous devez tâcher d’être heureux dans la vie et de rendre les autres heureux. Que cela paraît facile et agréable, n’est-ce pas? C’est tout d’abord par la bonne action quotidienne que vous apprendrez à apporter le bonheur aux autres. La meilleure manière d’atteindre le bonheur est de le répandre autour de vous.
(...)
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x