L'article

Le rapprochement avec les catholiques vient d’en haut

Le rapprochement avec les catholiques vient d’en haut
 
27.01.20 - Prêtre d’une paroisse des Yvelines, Emmanuel Gougaud (photo en médaillon) dirige le service national pour l’unité des chrétiens à la Conférence des évêques. L’acquis du dialogue avec des pasteurs évangéliques doit encore, selon lui, descendre au niveau des fidèles. Entretien.
En tant qu’observateur extérieur, quel regard portez-vous sur l’évangélisme français?
Je vois plein de belles choses. Je suis interpellé par la capacité des évangéliques à être dans le monde et pas du monde. Ils sont dans le monde car ils utilisent les technologies modernes. En même temps, ils ne sont pas du monde car ils ne cherchent pas à brader l’Evangile pour en faire quelque chose de light. Je suis aussi frappé par leur dynamisme évangélisateur, notamment dans le contexte actuel de sécularisation. Après, les évangéliques n’arrivent pas non plus dans un pays vierge mais dans un pays de longue tradition chrétienne.

Avez-vous le sentiment que les évangéliques ne tiennent pas suffisamment compte de l’Histoire?
Il a pu y avoir un prosélytisme agressif et une hargne anticatholique. Parfois, certains évangéliques viennent de l’Eglise catholique mais d’une Eglise catholique qu’ils connaissent mal ou pas du tout.
Comme chez les évangéliques, on insiste beaucoup sur la conversion il peut aussi y avoir une logique de forte rupture. Je me convertis, donc je romps avec ma tradition d’autrefois. Seulement, on n’évangélise pas en France comme on l’aurait fait en Papouasie-Nouvelle Guinée où le nom de Jésus n’a jamais été prononcé. La France est chrétienne depuis quinze siècles. Il faut s’adapter à la spécificité française et européenne.

Où en est le dialogue entre catholiques et évangéliques?
Avec le Service national pour l’unité des chrétiens, nous participons à cinq comités mixtes théologiques. L’un d’eux est le Groupe national de conversations catholiques-évangéliques. Les experts évangéliques sont nommés par le CNEF. Pour autant, ce dialogue précède la création de votre faîtière.
La particularité de ce dialogue est qu’il se fait souvent sur des week-ends ou durant quarante-huit heures. Nous avons le temps de prier, de méditer la Bible, de visiter des lieux emblématiques du catholicisme ou de l’évangélisme, de manger ensemble. Il y a une fraternité chrétienne, spirituelle et théologique, laquelle crée des liens forts. Si nous n’avons pas ce genre de liens dans les autres comités, ce n’est pas par manque de volonté mais plus par impossibilité d’emploi du temps. Comme le dialogue catholique-évangélique n’était au départ pas officiellement mandaté par les Eglises, nous n’avions pas de document spécifique à produire. Il y avait donc davantage de liberté pour prendre du temps gratuit.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Istockphoto - DR
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x