L'article

Le procès des scientologues aura-t-il une incidence sur la liberté religieuse?

Le procès des scientologues aura-t-il une incidence sur la liberté religieuse?
 
17.06.09 - Ce procès jette une lumière sur les rapports de la justice avec les groupes religieux. A suivre: l’exploitation du verdict dans la gestion de la laïcité
Le procès très médiatisé des scientologues français, le troisième en dix ans, porte sur une escroquerie en bande organisée et l’exercice illégal de la médecine. L’occasion pour les évangéliques, jamais complètement en paix avec les instances de la lutte anti-sectes, de se poser la question: lors d’un tel procès, la justice s’immisce-t-elle dans le domaine du religieux?

Les scientologues se retranchent derrière la laïcité
Bien que les scientologues aient déploré les «préjugés» qui ont jalonné l’instruction du dossier, l’objectif de la justice n’était pas d’évaluer si la scientologie est une religion ou une secte, même si la marge des tentations est là, l’association n’ayant ni rituel ni dogme. Les autorités judiciaires cherchaient à savoir si les charges retenues contre elle sont justifiées. Comme en 1997 à Lyon et en 1999 à Marseille, l’escroquerie pourrait être retenue si la justice met en évidence la «tromperie», comme le mentionne l’article 313-1 du code pénal.

Abordée par des scientologues à la sortie d’un métro en 1998, Anne-Claire Molton a déboursé 30000 euros en quatre mois pour sa «purification». Devant le tribunal, elle explique qu’une fois tous ses comptes vidés, l’un des accusés lui a conseillé de faire un emprunt et l’a même accompagnée au rendez-vous. Interrogé par la présidente du tribunal sur les cures de purification, les électromètres et les cours de dianétique vendus à prix fort aux membres de la scientologie, Alain Rosenberg, directeur du «Celebrity Centre» à Paris et l’un des accusés, a répondu qu’«il ne s’agit pas de prestations mais de services religieux. Ceux-ci ne peuvent avoir de prix car il n’y pas de prix à l’élévation spirituelle». Telle a été la ligne de défense des scientologues lors de ce procès comme les précédents.
L’idée était de se retrancher derrière la laïcité.

Paul Ranc, auteur du seul livre évangélique en français sur la scientologie, rétorque: «Tous les anciens membres se sont plaints d’avoir été escroqués. Le résultat n’est pas à la hauteur des sommes versées. Autrement dit, la “marchandise” ne vaut absolument pas les prix imposés. Pour cela, la scientologie doit être condamnée». Le spécialiste la range parmi les trois sectes les plus dangereuses, avec Raël et la Tour de Garde.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 
En savoir plus

La guérison miraculeuse créera à terme un conflit


Pour les évangéliques, il est rassurant de constater que la justice s’en tient au droit pénal sans empiéter sur la liberté religieuse ou de conscience. Toutefois, certains indicateurs imposent une certaine vigilance.

Par exemple, les méthodes de guérison miraculeuse font partie «des indices de dangerosité» répertoriés par les auteurs du guide Vos droits face aux dérives sectaires.



(...)
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x