L'article

Le dialogue, priorité du nouveau président de la FPF

Le dialogue, priorité du nouveau président de la FPF
 
23.09.13 - François Clavairoly prendra la tête de la Fédération protestante de France le 1er octobre. Il souligne l’importance d’un dialogue au sein de la FPF, avec les autres confessions et religions, ainsi qu’avec la société française.
Au vu de votre parcours, n’étiez-vous pas «prédestiné» à œuvrer à la tête de la FPF ?
Le ministère pastoral m’a toujours conduit au dialogue avec les partenaires de l’Eglise réformée, de laquelle je suis issu. La présidence de la FPF s’inscrit dans une forme de continuité. Dans le passé, j’ai rencontré les luthériens et j’ai été engagé dans le dialogue avec les baptistes et les anglicans. Je me réjouis de le poursuivre avec les évangéliques, que je connais moins mais que je découvre.
Au-delà du protestantisme, je préside depuis quelques années la commission de dialogue avec le judaïsme, où sont représentées la diversité du protestantisme et celle du judaïsme.

Quelle importance ce dialogue revêt-il aujourd’hui ?
La question du dialogue œcuménique et interreligieux a longtemps été un effort réservé à des spécialistes. Mais dans une société qui s’est largement mondialisée, la communication est devenue indispensable. En un siècle seulement, nos Eglises se sont retrouvées en relation avec d’autres Eglises et groupes religieux.
Aujourd’hui, aucune Eglise ne peut être exonérée de la question du dialogue interreligieux. Deux enjeux majeurs rendent cette question difficile. D’une part, elle exige de chaque participant de faire des efforts de connaissance et de reconnaissance. D’autre part, ce travail doit se faire non seulement au niveau des institutions, mais aussi de l’Eglise locale.

Justement, quel rôle l’Eglise est-elle appelée à jouer ?
Le dialogue à l’échelle locale permet de sortir des idées préconçues, de démythologiser mon voisin. Dans une société multiculturelle, lorsque je connais et reconnais mon prochain, je vis mieux ma foi et je ne crains plus l’autre.

Quels sont les premiers défis que vous entendez relever à la tête de la FPF ?
Un des défis de la FPF est de resserrer le lien fédératif entre les membres et donc renforcer le dialogue avec toutes les Eglises membres.
Un autre de mes objectifs est que nous nous redisions mutuellement le projet fédératif. Dans notre contexte institutionnel, avec de grands écarts culturels, théologiques et spirituels entre les membres, cette démarche est très importante.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

x