L'article

La Parole de Dieu pour seul repère

La Parole de Dieu pour seul repère
 
20.05.19 - Fonctionnaire de la Police Nationale, Alain Fink a trouvé en Dieu la force de rester en vie et d’être ferme dans ses choix. Malgré une enfance traumatisée, c’est l’amour et l’Evangile qui lui ont permis de donner un sens à sa vie.
«Qui es-tu, toi, pour t’enlever ta vie? Elle ne t’appartient pas.» Agé de quatorze ans, Alain Fink avait de nouveau cherché à mettre fin à ses jours. Mais cette fois-ci, il est retenu par cette pensée soudaine: oui, qui était-il pour s’ôter la vie?
Alain Fink n’a pas été «gâté». Alors qu’il n’a que six ans, son père invalide de guerre cherche à le tuer, ainsi que ses sœurs, avec une hache. Sa mère, très choquée, est internée. Les quatre enfants sont alors placés dans un orphelinat puis dans une famille d’accueil. Dans les deux cas, les conditions de vie sont déplorables. Dans ce contexte, comment cette pensée «ta vie ne t’appartient pas» lui est-elle venue?
Alain Fink se l’explique par la Bible illustrée pour enfants, reçue à l’âge de neuf ans, qu’il avait lue et relue. Avec le recul, il est convaincu que «la Parole de Dieu est vivante et efficace» (Héb. 4, 12).

Un CRS à la recherche du Dieu de la Bible
Quelques péripéties plus tard, Alain Fink devient fonctionnaire de la Police Nationale française et intègre une Compagnie républicaine de sécurité (CRS). Émerveillé par la création, il est convaincu que Dieu est bien réel, et que comme il le comprendra plus tard «Dieu a mis dans mon cœur le désir de le chercher.» Sa femme Angeline commence à enseigner le catéchisme et lui étudie la Bible dans la pièce attenante. Mais «ce qu’elle disait n’était pas toujours conforme à ce que je lisais», confie-t-il. Le couple poursuit les recherches, chacun s’inscrivant à des cours bibliques par correspondance différents, à des fins de comparaison.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x