L'article

La loi bioéthique traduit un nouveau projet de société

La loi bioéthique traduit un nouveau projet de société
 
23.03.20 - Alors que le projet de loi de bioéthique reviendra le 30 mars pour une deuxième lecture à l’Assemblée nationale – sous réserve d’un changement de calendrier dû à la situation sanitaire – les associations contre la «PMA sans père», réunies au sein du collectif «Marchons Enfants», entendent maintenir la pression. Sauf contre-ordre, le texte définitif, qui aborde également la recherche sur les embryons, devrait être adopté cet été.

Appel au couple présidentiel
«Nous souhaitons interpeller Emmanuel Macron et la première dame et nous leur demandons de retirer cette loi qui est loin de faire l’unanimité et pose de gros problèmes éthiques», indique Elisabeth Boubers, attachée de presse de la Manif pour tous. Selon elle, «seule la présidence peut décider d’un abandon de la loi», laquelle ouvrirait notamment la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes seules.


Le CPDH très critique
En première lecture, le Sénat a expurgé certains amendements problématiques pour les membres du collectif «Marchons Enfants», parmi ceux-ci le remboursement des dépenses de PMA par la sécurité sociale pour les couples de femmes et les femmes seules ou l’autoconservation des gamètes des femmes sans raison médicale. Franck Meyer, président du Comité protestant évangélique pour la dignité humaine (CPDH), refuse pour autant de se satisfaire de victoires relevant du «moins pire». «On peut se réjouir de ce que les actions d’interpellation publique aient eu un impact au niveau des sénateurs et que cela ait encouragé, au moins une partie d’entre eux, à lire le projet de loi.» Pour le maire de Seine-Maritime, les «débats surréalistes» en première lecture ont montré des préoccupations très éloignées du quotidien des gens, de la part d’«intellectuels de la bioéthique», avec notamment un amendement, finalement rejeté, sur la PMA post mortem ou l’article 17, adopté, lui, sur les chimères, autorisant l’implantation de cellules humaines sur l’embryon.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x