L'article

La bonne réputation fait plus d’effet qu’un bon parfum

La bonne réputation fait plus d’effet qu’un bon parfum
 
27.01.20 - Le livre biblique des Proverbes valorise le fait d’avoir une bonne réputation; elle vaudrait mieux qu’un bon parfum ou des richesses matérielles. Un dialogue avec Jonathan Meyer, pasteur de l’Eglise évangélique de la Servette à Genève et le psychologue Léonard Vuilloud.
«Une bonne réputation est préférable à de grandes richesses et la grâce vaut mieux que l’or et l’argent» (Prov. 22,1 version Segond 21). Ce verset des Proverbes parmi d’autres valorise la réputation (ou renommée). Jonathan Meyer explique qu’il contient un parallélisme typique de l’hébreu. Il y a d’un côté la position de «bonne grâce» aux yeux des autres, autrement dit les relations et de l’autre, les biens matériels. Le cœur que l’on reflète a donc bien plus de valeur que les richesses.

L’œuvre de Dieu en nous
Comment donc cultiver cette réputation qui a tant de valeur? Jonathan Meyer et Léonard Vullioud mettent tous les deux en avant le rôle essentiel du Saint-Esprit. De nous-mêmes, nous ne pouvons pas avoir une bonne réputation aux yeux de Dieu. C’est pourquoi nous avons besoin de Jésus, offert en sacrifice pour nous, pécheurs.
Mais une fois devenues de nouvelles créatures, nous pouvons cultiver une vie qui plaît à Dieu, souligne Jonathan Meyer, «jamais par nos propres forces, mais grâce au processus de sanctification qui s’opère en nous par le Saint-Esprit». Et par quels moyens? «En lisant la Bible et en la mettant en pratique par la puissance du Saint-Esprit vivant en nous.» «L’Esprit nous aide à discerner les valeurs du Royaume de Dieu des valeurs du royaume terrestre», relève Léonard Vullioud, un «chemin étroit» qui nous fait souvent aller à contre-courant mais qui est nécessaire pour plaire à Dieu.
Mais cette recherche de réputation peut comporter des dangers.

Nourrir son égo
Tout d’abord, elle peut prendre trop de place dans notre cœur et devenir une idole, selon Jonathan Meyer. On délaisse notre sanctification intérieure pour se préoccuper de l’extérieur dans le but de plaire aux hommes. «Rechercher la réputation des hommes, c’est courir le risque de nourrir son égo, son orgueil et donc risquer de s’éloigner de Dieu», prévient Léonard Vullioud. C’est d’ailleurs un reproche que Jésus faisait aux pharisiens.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x