L'article

L'initiative sur l'IVG ne fait pas l'unanimité

L'initiative sur l'IVG ne fait pas l'unanimité
 
23.12.13 - Nous voterons le 9 février sur l’initiative «Financer l’avortement est une affaire privée», qui vise à cesser la prise en charge des IVG par l’assurance maladie. Une majorité des chrétiens est favorable à ce texte, mais certains expriment leur réticence. Analyse.
«Cette initiative est un emplâtre sur une jambe de bois, qui ne règle pas le problème de l’avortement», regrette Roland Oppliger, médecin et jusqu’à récemment membre du Parti évangélique (PEV). «Il est dommage que ce texte soit en fait une proposition négative». L’initiative «Financer l’avortement est une affaire privée», soumise au peuple le 9 février, vise en effet à enlever le remboursement des avortements des prestations de l’assurance maladie.
Entre autres objectifs: décharger cette assurance d’au moins huit millions de francs et obtenir, si possible, une réduction du nombre d’IVG à l’avenir.
Le texte, soutenu officiellement par l’Union démocratique fédérale (UDF) et le PEV (à 59 délégués contre 31), est appuyé par des personnalités des partis de droite. Le Conseil fédéral, par l’intermédiaire d’Alain Berset, est quant à lui entré en campagne contre l’initiative.

«Non à une complicité morbide!»
Valérie Kasteler-Budde, coprésidente du PEV Genève, est quant à elle très active dans le soutien à cette initiative. Elle a même initié, en collaboration avec Prière pour la Suisse, trois jours de jeûne et de prière, du 13 au 15 janvier. «L’enjeu est spirituel. Nous devons nous démarquer par rapport à la pratique de l’avortement en Suisse, qui est devenu une banalité et un moyen de contraception. Alors qu’il était condamné pénalement il y a peu, il est aujourd’hui remboursé!». Marc Früh, porte-parole romand de l’UDF, dénonce que les avortements soient à 90% des avortements de confort.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x