L'article

L’Europe, résolue à évacuer Dieu?

L’Europe, résolue à évacuer Dieu?
 
19.05.14 - Une résolution du Conseil de l’Europe, passée inaperçue parmi les chrétiens, s’en prend à toute idée d’un Créateur au moment des origines. Pierre Amey a entrepris une thèse pour voir quelles idéologies et motivations se cachent derrière ce texte. Analyse.
«Les valeurs qui sont l’essence même du Conseil de l’Europe risquent d’être directement menacées par les intégristes du créationnisme». Aux yeux de Pierre Amey, cet article 18 de la résolution 1580 du Conseil de l’Europe, de 2007, donne le ton de la politique européenne. Très perplexe, cet ingénieur devenu pasteur réformé, conférencier sur des questions scientifiques, prépare depuis trois ans une thèse à la Faculté Jean Calvin, avec le professeur Yannick Imbert. Son objectif: voir quelle idéologie sous-tend cette résolution intitulée Dangers du créationnisme dans l’éducation et quelles en seront les conséquences sur le monde chrétien.

Deux visions du monde opposées
Pierre Amey avertit d’emblée: «Toutes les formes de créationnismes sont visées. Tout croyant qui pense que Dieu a eu quelque chose à voir avec la création tombe sous le coup de la résolution». Le texte et ses documents préparatoires, s’en prennent donc explicitement «aux progressistes et à l’Intelligent Design», ce dernier étant qualifié «d’imposture intellectuelle» par la résolution. Laquelle ajoute: «Il est incompatible d’associer foi et science». La résolution et les déclarations du Conseil de l’Europe établissent ainsi une opposition totale entre les thèses faisant intervenir Dieu, vues comme «absurdes» et fondées sur «un triste registre d’arguties», et l’évolution, «théorie centrale pour notre compréhension de la vie sur terre et pour la réévaluation des fondements de nos sociétés».
Pierre Amey voit dans cette joute verbale une opposition plus profonde entre deux conceptions du monde qui s’affrontent.
«Ce sont deux visions holistiques de la réalité totalement incompatibles. Par cette résolution, le Conseil de l’Europe affiche son matérialisme». Pour ce courant philosophique, tout l’univers et les êtres vivants qui l’habitent ne sont que de la matière, depuis le commencement. Cela exclut de fait toute puissance créatrice au moment des origines. Pierre Amey observe par ailleurs que des scientifiques athées militants sont cités plusieurs fois dans les textes. «Voilà pourquoi cette résolution combat l’idée même d’un Créateur.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x