L'article

L’entreprise, terre de mission?

L’entreprise, terre de  mission?
 
21.10.13 - Effet collatéral de l’individualisation de notre époque, c’est au travail que de nombreuses personnes tissent le plus de relations. Un terrain de mission idéal, avaient annoncé certains, avant que le climat de laïcité ne s’en mêle. Dossier.
Retrouvez les autres articles de ce dossier sur notre site.
«En entreprise, on parle plus volontiers de sexe que de religion». Ces propos d’Alain Setton, auteur de Vie professionnelle et sagesse biblique (Quasar éditions), le montrent bien: le religieux est souvent tabou sur le terrain professionnel. Une réalité paradoxale. D’un côté, Loren Cunningham, le fondateur de Jeunesse en Mission, affirme depuis plus d’une décennie que le monde du travail deviendra le principal champ de mission des chrétiens. De l’autre, le principe de la laïcité prend une telle ampleur, en France surtout, que les chrétiens semblent toujours plus tiraillés entre leur désir de témoigner de leur foi et la pression laïciste qui pèse sur leurs épaules. «La religion laïque a donné l’ordre aux chrétiens de se taire, on leur demande de s’occuper de leurs Eglises», regrettait Gilles Blanc, premier adjoint au maire dans une commune savoyarde, dans notre édition de l’été. Les cas d’école se multiplient, avec des employés remis à l’ordre pour «prosélytisme», à l’image de Nadine Lalanne, qui a distribué des calendriers chrétiens à ses collègues dans les Yvelines (en région parisienne). Alors, comment vivre sa foi dans le monde du travail?

Vivre l’Evangile avant d’en parler
Alain Setton reste optimiste, constatant que, dans le monde du travail, «il y a une soif spirituelle qui ne sait pas se nommer et une très grande quête d’absolu». Reste à trouver la bonne formule pour répondre aux questionnements de son prochain sans se faire assaillir par les flèches enflammées de ses collègues ou de son employeur.
Comment? Pour Alain Setton, la réponse est claire: les gens ne nous attendent pas sur nos discours, mais sur nos actes. A ses yeux, la meilleure manière de témoigner de l’Evangile sur son lieu de travail, «c’est de le mettre en pratique». En un mot: servir.
Vivre l’Evangile avant d’en parler: un avis entièrement partagé par Luc Zbinden, professeur et doyen d’un gymnase (lycée). «Nous devons nous réapproprier notre vie de chrétiens, être bien dans nos baskets, attentifs, soucieux de l’autre, disponibles». Nous manifestons aussi notre appartenance au Christ dans notre manière de gérer les relations, les conflits, l’argent, dans notre façon d’appréhender le pouvoir et l’autorité, d’accueillir et d’écouter, complète Alain Setton. Tous s’accordent sur le fait qu’en vivant de cette manière notre foi au travail, des portes s’ouvrent et laissent place à des discussions, hors du cadre professionnel si celles-ci ne sont pas bien vues au travail.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 
Dans le même dossier
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x