L'article

L’armure du chrétien a-t-elle une option «gilet jaune»?

L’armure du chrétien a-t-elle une option «gilet jaune»?
 
20.12.18 - Le mouvement des gilets jaunes ayant pris une ampleur sans précédent, les chrétiens se positionnent en faveur de leur pays. En lieu et place d’une tunique fluo, la prière, le jeûne et le témoignage pourraient constituer une réponse. Analyse.
Depuis fin octobre, un mouvement d’une ampleur inédite fait trembler les autorités françaises: les gilets jaunes. Vu de l’extérieur, ce mouvement contribue à renforcer les clichés (en partie vrais) d’une France contestataire, sans cesse en grève pour un oui ou pour un non, qui se lève quand on attaque ses privilèges.
Mais en rester là serait réducteur. En effet, qui avant la première journée de mobilisation nationale du 17 novembre pouvait penser que ce mouvement puisse se poursuivre aussi longtemps, avec le soutien de l’opinion publique, tout en ratissant aussi large? A première vue, personne. De l’extrême gauche à l’extrême droite, des ambulanciers aux retraités, des classes moyennes aux plus pauvres, les manifestants sont issus de partout. Ces hommes et ces femmes bloquent des ronds-points, des péages d’autoroutes, des dépôts de pétrole et manifestent avec ou sans violence dans les sous-préfectures jusque dans la capitale.
Qui a vu venir cette vague jaune fluo, qui a pris sa source sur les réseaux sociaux? Pas grand monde. Est-ce seulement l’envolée des prix du diesel qui a mis le feu à la mèche?
Le malaise ne serait-il pas plus profond?

Jésus en exemple
Comme la plupart des citoyens, les évangéliques n’ont pas vu venir ce mouvement. Leurs réactions ont d’ailleurs été assez tardives, tout au moins parmi les dirigeants. La plupart des voix des responsables ne se sont élevées qu’à quelques jours du quatrième samedi de manifestation, «l’acte IV» du 8 décembre.
«Pourtant, localement, face aux troubles et aux incertitudes, rapidement après le début du mouvement, des Eglises se sont mises en prière», affirme Frank Lefillatre, pasteur d’une Assemblée de Dieu à Pau, dans le sud-ouest de la France. Lui aussi a décidé d’agir. Son terrain d’action? Facebook, le réseau social qui a justement permis au mouvement des gilets jaunes d’émerger et de devenir viral. Son but? Appeler à la paix, à l’unité et à la modération.
Sa campagne d’appel au jeûne et à la prière a été largement diffusée sur les réseaux sociaux. Le pasteur pentecôtiste voit dans l’attitude de Jésus une clé pour sortir de l’impasse. «Je pense à la manière dont Jésus a traité la question des Zélotes, ce courant politique et religieux qui voulait expulser les Romains de Judée. Certains de ses disciples en faisaient partie.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Wikimedia commons
 
En savoir plus

Aspirations démocratiques

Les gilets jaunes aspirent aussi à être davantage consultés dans les prises de décisions et pas seulement lors des élections. La plupart sont en faveur de la mise en place de référendums d’initiative citoyenne, inspirés du modèle suisse des initiatives populaires et des référendums populaires.
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x