L'article

L’Armée du Salut, une histoire de famille

L’Armée du Salut, une histoire de famille
 
22.12.14 - Fondée il y a presque 150 ans, en 1865, l’Armée du Salut
s’est développée aujourd’hui dans le monde entier. Mais que sont devenus les descendants des fondateurs?
«Tant que des femmes pleureront, je me battrai. Tant que des enfants auront faim et soif, je me battrai», déclarait le fondateur de l’Armée du Salut, lors de son discours au Royal Albert Hall, à Londres, en 1912. Et c’est ce qu’il a fait! William Booth et son épouse Catherine Mumford Booth ont donné leur vie pour appliquer le slogan «Soupe, Savon, Salut» en faveur des plus démunis. Si eux ont marqué l’histoire par leur don de soi, leurs descendants ont-ils eu le même
engagement?

Des descendants engagés, d’autres distanciés de la foi
«La famille Booth existe encore. Mais, parmi les descendants des fondateurs, on recense un grand nombre de femmes, de sorte que les personnes dénommées Booth se font plus rares», raconte Bramwell Booth, colonel retraité de l’Armée du Salut en Grande-Bretagne. Sur les huit enfants de William et Catherine Booth, tous ont été officiers de l’Armée du Salut. Aujourd’hui, on compte encore des membres de la famille Booth parmi les salutistes; et ce, en Suisse, en France, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. Plusieurs ont (ou ont eu) des responsabilités importantes au sein de l’organisation (lire encadré).
Si certains sont demeurés salutistes, les autres sont-ils tous chrétiens et engagés dans le service pour Dieu?
«Non. Parmi les nombreux descendants de William et Catherine, la majorité ne suit pas Dieu aujourd’hui», déclare Bramwell Booth. Grégory Booth, 30 ans, est de la sixième génération. S’il perçoit son héritage familial comme un ensemble de «valeurs humaines à perdurer dans le temps», il n’a pas la foi en Dieu et ne se sent même pas du tout concerné par le sujet. «Il aurait fallu un miracle pour que tous les descendants suivent l’exemple du patriarche», poursuit Bramwell Booth.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 
En savoir plus

Engagés dans les plus hautes sphères

Bien des descendants des fondateurs se sont impliqués dans le haut de la hiérarchie de l’Armée du Salut. Bramwell Booth, par exemple, l’aîné des huit enfants de William et Catherine, a été général pendant seize ans. Sa sœur, Evangeline Booth, a été le quatrième général de l’Armée du Salut. Geneviève Cachelin, récemment décédée, était, avec son mari, chef de l’Armée du Salut en Grande-Bretagne. Et son frère Bramwell Booth, maintenant retraité, a dirigé l’organisation en Italie et en Allemagne. Aujourd’hui, le colonel Patrick Booth est actif au quartier général, à Londres, comme conseiller juridique international.
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x