L'article

Il a osé une Eglise alternative

Il a osé une Eglise alternative
 
21.12.15 - Eric Zander a transformé de fond en comble le fonctionnement de son Eglise, pour mettre l’accent sur les relations humaines. Portrait.
Découvrez sur ce site les autres articles de ce dossier.
Le cœur d’Eric Zander bat pour l’Eglise locale et pour l’évangélisation depuis deux décennies. Mais après quinze ans d’une implantation d’Eglise en Belgique, il s’est épuisé. Avec à la clé une grosse crise de désillusion et un arrêt maladie durant plusieurs mois. Heureusement, dans cette période de profonde remise en question, la Mission évangélique belge dont il était le directeur l’a déchargé de toutes ses responsabilités durant eux ans, pour prendre du recul, étudier le ministère et la société contemporaine et préparer un projet alternatif.

Atteindre les non-atteints de sa localité
Avant même d’avoir terminé ses études, cet «hyper-actif» s’est mis à expérimenter ses découvertes, à tester de nouvelles approches. Avec une obstination en tête: «Comment proposer une offre cultuelle à des gens qui sont chrétiens le dimanche, mais pas forcément engagés le reste de la semaine, et rejoindre dans le même temps une population postchrétienne qui ne voit pas la pertinence de l’Eglise?»
Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Aujourd’hui, il anime L’Autre Rive à Gembloux, une Eglise alternative, et chemine avec une cinquantaine de personnes. Cheminer, oui, car c’est bien là l’idée forte de son projet. Exit l’Eglise traditionnelle avec son local et une enseigne, des séries de bancs ou de chaises et un déroulement ex cathedra.
A la place, on discute, on explore les questions existentielles, et la Bible.
Dans ce projet, les rencontres sont organisées par paliers. Le dimanche, une rencontre de discussion, d’échange ouverte à tous. Pour ceux qui veulent réfléchir autour de textes bibliques exigeants, des groupes de maison. Troisième étape, le «Réseau 3D», des groupes de trois personnes qui développent une redevabilité interpersonnelle fondée sur la lecture de la Bible.

Des rencontres informelles
Tout a commencé par une première saison expérimentale de rencontres avec une quinzaine de jeunes adultes, avant de lancer officiellement son projet d’implantation. «J’ai alors rendu visite aux œuvres sociales pour leur demander pourquoi elles n’avaient pas de connexion avec les Eglises. Et j’ai rencontré le maire pour lui présenter le projet», raconte le quadragénaire belge.
En proposant des cultes participatifs dans un centre de rencontres associatif connu de la localité, il n’imaginait pas que la mayonnaise prendrait aussi vite. Et que «son test» s’installerait dans la durée. Sept ans après le démarrage, la formule a mûri. «Le dimanche, nous sommes à table, mangeons et échangeons. La cadence est passée d’une à deux rencontres par mois.»
Au second palier, l’équivalent des groupes de maison, on étudie des textes bibliques plus exigeants, en l’occurrence les écrits de l’apôtre Paul.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x