L'article

«I still haven’t found...» de U2

«I still haven’t found...» de U2
 
20.03.17 - Ces Hits entrés dans l'histoire.
Quand Bono chante cette chanson, il en fait une confession de foi chrétienne: «Tu as rompu mes liens, détaché mes chaînes. Tu as porté la croix et ma honte, toute ma honte. Tu sais que j’y crois.» Plus remarquable encore, peut-être, ces mots indiquent qu’il adresse la chanson au Christ.


Mais ce qui fait la différence entre ce tube de U2 et un chant de louange contemporain, c’est que tout en déclarant sa foi, Bono déclare aussi son insatisfaction: «Je n’ai toujours pas trouvé ce que je cherche». Cette honnêteté lui a valu des critiques de la part de certains qui auraient aimé entendre de sa part une affirmation plus catégorique de sa foi. Il chante: «Je crois au Règne à venir, mais, oui, je cours toujours». Pas de triomphalisme chez Bono.
Il énumère ses tentatives pour atteindre l’objet de sa quête. Il n’a pas été comblé par les lèvres douces des femmes, pas plus qu’il n’a trouvé la paix en «serrant la main du diable». Même les expériences spirituelles ne l’ont pas satisfait: «J’ai parlé la langue des anges». (Il a bien connu les milieux évangéliques). Il a gravi les montagnes, il a couru, rampé et escaladé les remparts des villes dans un but précis, «…rien que pour être avec toi». Il se sait tenaillé par le besoin d’être avec Jésus-Christ.

Si certains chrétiens ont critiqué Bono pour avoir ainsi évoqué ses doutes, d’autres ont justement apprécié son honnêteté. Ceux et celles qui connaissent et aiment la musique du groupe irlandais ont souvent une affection particulière pour cette chanson, laquelle exprime une réalité qui s’impose généralement avec la maturité chrétienne: connaître le Christ ne résout pas toutes nos incertitudes. Les théologiens ont une célèbre phrase parlant de l’espérance chrétienne: nous vivons entre le déjà et le pas encore. Et connaître le Christ ne nous épargne pas les questions difficiles.

Aujourd’hui, l’Église est toujours en peine, bien que victorieuse. Déchirée intérieurement, assaillie extérieurement, libre ou persécutée, elle lutte en bien des endroits et de bien des manières pour garder les yeux fixés sur le Christ. Nous anticipons «le Règne à venir» qu’évoque Bono dans cette chanson. Mais nous n’y sommes pas encore, pas tout à fait...

Jonathan Hanley

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: Dr
 
En savoir plus

I Still Haven't Found What I'm Looking For (Je n’ai toujours pas trouvé ce que je cherche)

J'ai gravi les plus hautes montagnes
J'ai couru à travers les champs
Pour être avec toi
Rien que pour être avec toi

J'ai couru, j'ai rampé
J'ai escaladé les murs de cette ville
Les murs de cette ville
Rien que pour être avec toi

Mais je n'ai toujours pas trouvé ce que je cherche
Toujours pas trouvé ce que je cherche
J'ai embrassé les lèvres de miel
Senti la guérison dans ses doigts
Ca m’a brûlé comme le feu
Ce désir ardent

J'ai parlé la langue des anges
J'ai serré la main du diable
Poignée chaleureuse dans la nuit
Je suis resté froid comme la pierre

Mais je n'ai toujours pas trouvé ce que je cherche
Toujours pas trouvé ce que je cherche
Je crois au Règne à venir
Alors toutes les couleurs seront unies
Toute les couleurs ensemble
Mais, oui, je cours toujours

Tu as rompu mes liens
Détaché mes chaînes
Tu as porté la croix et ma honte
Toute ma honte
Tu sais que j’y crois

Mais je n'ai toujours pas trouvé ce que je cherche
Toujours pas trouvé ce que je cherche

 


x