L'article

Google, nouvel œil dans le ciel

 
22.03.07 - Il y a dix ans, Microsoft était vu comme le méchant géant dont les tentacules
s’immiscaient jusque chez nous. Dépassé, il adopte le profil du gentil alors que Google, qui triomphe, saura bientôt tout de vous... car il est «gratuit». Analyse
Il est temps de réfléchir aux données personnelles que nous livrons par internet et à qui, convictions incluses. Les outils gratuits ne sont jamais gratuits. Nous payons toujours une contrepartie, parfois de façon sournoise. Exiger d’en savoir plus sur l’utilisation effective de nos données tiendra peut-être, dans un avenir pas si lointain, d’une simple hygiène de vie ou d’une résistance à un envahissement déjà annoncé.

Tout tourne autour du net
Fin janvier passé, Microsoft lançait sur les marchés français et suisse son dernier-né, le système d’exploitation Windows Vista. La date laisse songeur. Peu importe, nombreux sont ceux qui ont remis à plus tard que Noël l’achat de leur nouvel ordinateur, afin de bénéficier de ce qui devrait être une avancée technologique au service des utilisateurs.
Avec la sortie conjointe du logiciel de bureautique Office 2007, complètement relooké, l’univers de Windows démontre une approche de plus en plus orientée vers internet. Cela préfigure vraisemblablement la prochaine migration de l’ensemble des programmes du poste du client vers la disponibilité en ligne, via des droits d’accès, payants ou non. Il subsistera alors sur nos machines un système d’exploitation et un super-navigateur aptes à accéder à tous les outils dont nous aurons besoin, via le net. Tout ceci ne sera pas sans exclusion ni sans danger, les utilisateurs parfois naïfs que nous sommes étant l’enjeu d’une nouvelle bataille commerciale sans merci, livrée par des géants américains avec pour
arbitre le respect de la vie privée.

Guerre du logiciel en ligne
À ma gauche Windows: en 1997, alors que PC s’obstinait à tenter d’imposer son réseau MSN, censé faire la nique à internet (rien que cela) et qu’il tardait à publier une évolution plus digne de Windows 95, le reste du monde de l’informatique réagissait dès 1998 par une attitude «réseau»: en créant, hors contexte commercial, la plus grande communauté virtuelle au monde. La concurrence non encore déclarée misait fort sur l’ouverture au monde libre de licences, privilégiant l’interaction avec des applications et des services en ligne, la création et la diffusion de logiciels libres.
À ma droite Google: la même année, en septembre, le champion du monde «libre» voyait le jour, sur des serveurs Open Source. En moins de huit ans, il devenait le principal concurrent de Microsoft. «Pourtant ce n’est qu’un moteur de recherche!», dirons-nous. Ce n’est plus le cas et de loin. Aujourd’hui, l’éditeur de Mountain View propose 128 produits et services différents, outils de bureautique inclus. La majorité sont accessibles via internet, sans logiciel client et grâce à un seul et unique identifiant pour y accéder en ligne.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
En savoir plus

Hasta la Vista? Plutôt bof

Ce qui frappe, quand on découvre Vista, c’est le cousinage sans vergogne avec l’environnement du concurrent McIntosh: bonnet blanc ou blanc bonnet. La révolution effectuée au niveau de l’explorateur de Windows est en cela vraiment révélatrice. Si vous n’y croyez pas, essayez donc le classement de vos fichiers et de vos répertoires.
(...)
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x