L'article

Famille: les chrétiens n'ont pas dit leur dernier mot

Famille: les chrétiens n'ont pas dit leur dernier mot
 
27.01.14 - Quand ils observent les couples et les familles d’aujourd’hui, les chrétiens peuvent attraper des cheveux blancs. Le modèle familial qu’ils défendent est-il donc dépassé? Et dans les faits, en sont-ils de bons ambassadeurs? Dossier.
Découvrez sur ce site les autres articles de notre Gros Plan consacré au couple et à la famille.
Il est accusé d’avoir trompé sa compagne avec une femme beaucoup plus jeune. Il est le père de quatre enfants d’une précédente union libre. Il est le grand promoteur du Mariage pour tous. Le «cas François Hollande» nous offre un exemple flagrant de ce à quoi peuvent ressembler les relations familiales en Occident. Le modèle que défendent les chrétiens a-t-il donc définitivement sombré dans l’oubli? Quelle est notre part de responsabilité? D’ailleurs, savons-nous même ce qu’est ce modèle?

L’importance de la création
Nous pourrions être tentés de défendre un «modèle chrétien», dans lequel nous mettrions diverses valeurs qui nous sont chères. Mais ce n’est pas la bonne approche, explique le philosophe Bertrand Rickenbacher. «En effet, notre besoin de mariage est le même que pour les non-croyants.
Si donc nous faisons du mariage quelque chose de chrétien, chaque groupe peut revendiquer son propre mariage: les musulmans, les homosexuels, etc. Nous devons plutôt nous rappeler que la famille est d’abord une réalité créationnelle. Là est le modèle!»
, argumente-t-il. Une réalité qui s’applique ainsi à l’ensemble de l’humanité. Professeur d’éthique à la Faculté Jean Calvin, Michel Johner ajoute que l’identité même de la famille vient de Dieu le Père, selon Ephésiens 3, 15.
Est-ce là ce que les chrétiens ont à proclamer autour d’eux, envers et contre tout? «Le message biblique est que les relations familiales ont été voulues par Dieu, puis déréglées par le péché et enfin restaurées par le Christ. La spécificité chrétienne consiste donc à vivre ces relations renouvelées», estime Bertrand Rickenbacher. C’est ainsi que nous serons des ambassadeurs de la famille. Cette certitude que Dieu, en Christ, peut changer nos relations est garante de certaines promesses: elle nous assure que même si nos contemporains semblent se détourner du vrai modèle, «on finira toujours par y revenir, puisqu’il fait partie de la structure même de la réalité». Ce n’est pas un hasard si l’idéal du mariage demeure aujourd’hui si prisé, malgré toutes les attaques dont il fait l’objet.
Même historiquement, rappelle Michel Johner, «la conception occidentale du mariage a été largement influencée par la tradition juive et chrétienne». C’est la révolution française qui, liée à la sécularisation, a marqué la fin de ce processus.

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x