L'article

Et si les chrétiens étaient les mieux équipés pour assurer la durabilité?

Et si les chrétiens étaient les mieux équipés pour assurer la durabilité?
 
23.09.19 - «Durabilité», ce néologisme s’est imposé au monde de l’entreprise, avec ses dimensions écologique et sociale. Un panel d’entrepreneurs croyants témoignent que pour eux, ces concepts viennent naturellement.
La durabilité est un mot qui revient de plus en plus fréquemment dans la presse économique et dans la bouche d’entrepreneurs de premier plan.
S’il évoque le développement durable, un terme popularisé dans les années 1990, la notion de durabilité est plus large et plus ancienne que son application actuelle à la préservation de l’environnement. Elle a été théorisée par Hans Carl von Carlowitz, un protestant allemand du 18e siècle et inspirée par sa foi. Ce dernier avait notamment mis en œuvre des moyens pour assurer la pérennité de la culture du bois en assurant une utilisation «continue, cohérente et durable» de la ressource. Synonyme de pérennité, cette valeur s’applique également dans les entreprises aux relations avec les employés, clients et fournisseurs. Pourquoi les entrepreneurs chrétiens d’aujourd’hui devraient-ils davantage s’y intéresser?

Un mandat pour l’humanité entière
Pour Sandra Lo Curto et Natasha Pittet, copropriétaires de l’agence de traduction Scribe installée à Bienne et membres de l’association des Entrepreneurs chrétiens suisses, la réponse est une évidence: «La foi chrétienne nous enseigne précisément qu’il est de notre devoir de prendre soin de la Terre et de tout ce qu’elle contient, parce que Dieu les a créés et nous les a confiés. Mais “nous”, cela ne signifie pas seulement notre génération, mais toute l’humanité jusqu’au retour du Christ.» Cette réflexion est selon elles «plus actuelle que jamais».

En deux mille ans, notre foi a prouvé sa durabilité
Lionel Brenac, dirigeant d’une PME de métallurgie dans l’Ouest de la France et membre protestant du mouvement œcuménique des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens, assure que la durabilité a un lien «évident» avec la foi.
«Cette foi a plus de deux mille ans, elle est intemporelle, éternelle», note-t-il. «La notion de durabilité est également associée au capital. Celui-ci met du temps à acquérir, à rembourser», indique par ailleurs l’entrepreneur. Dans l’industrie lourde, les investissements sont de longue durée, souvent sur plusieurs décennies.

Les affaires au service de l’être humain
A une époque où les notions d’engagement, de persévérance et responsabilité laissent souvent place à l’immédiateté, les entrepreneurs chrétiens ont-ils un modèle alternatif à proposer? «Sur le plan humain, je considère qu’un homme a besoin de gagner sa vie et à ce niveau-là, le minimum de durabilité, c’est la vie professionnelle de l’employé, soit une quarantaine d’années», estime Lionel Brenac. Selon lui, la responsabilité sociale d’une entreprise est une évidence.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x