L'article

Elle a failli perdre la voix, mais pas la foi

Elle a failli perdre la voix, mais pas la foi
 
23.09.19 - Marylène témoigne de son expérience de maladie, de l’annonce d’une possible fin de carrière à un disque empreint de toute sa reconnaissance pour son plein rétablissement.
Le chant est sa vocation, pourtant Marylène aurait bien pu perdre sa voix. Un soir de début d’été, alors en parfaite santé, la Savoyarde est convoquée avec son mari par son endocrinologue, après une banale analyse de thyroïde. «La médecin m’a annoncé avec gravité et sans détour que j’avais un cancer». C’est pour la mère de famille un énorme coup de massue. L’endocrinologue poursuit en évoquant deux éventualités: celle d’une chimiothérapie postopératoire en chambre plombée et celle d’un risque d’abîmer voire de perdre sa voix.

Son premier réflexe? Prier
Marylène est sous le choc. «Je ne comprenais pas. C’était quelque chose d’autant plus lourd à porter que je ne m’y attendais pas du tout.» De retour chez elle, la chanteuse décide dans un premier temps de ne rien dire à ses filles de treize et cinq ans, pour ne pas les affoler.
Avec son mari, elle commence à prier en demandant à Dieu d’intervenir et de la guérir.
Le lendemain matin, au petit déjeuner, elle confie à sa fille aînée qu’elle va devoir subir une opération, sans lui en dire davantage. «Elle m’a simplement répondu: “Tu sais, Maman, il y a plein de gens qui se sont fait opérer avant toi”. Cela peut paraître anodin, mais ça m’a réconfortée.»
Marylène est informée qu’une opération de la thyroïde, proche du nerf laryngé récurrent, comporte un risque de modifier sa voix. Elle continue de croire que Dieu peut la guérir. «J’étais comme Abraham, prête à sacrifier ma vie, ma voix et mes engagements dans la musique, en un mot: à rendre à Dieu ce qu’il m’avait donné. C’était vraiment une expérience de foi.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x