L'article

Des silences envahissants

Des silences envahissants
 
23.01.17 - Thérapeute à la retraite, Bernard Bally juge que le tabou est un vrai problème dans les Eglises.
Ses entretiens l’ont rendu conscient des difficultés propres aux croyants et aux Eglises. Entretien.
Pensez-vous que l’Eglise gère bien les situations humaines compliquées?
Les tabous sont un vrai problème dans les Eglises. Ils ne sont pas toujours bien gérés, et ce, pour diverses raisons. La première consiste à réduire les situations complexes à ce que l’on contrôle soi-même sur le plan intellectuel. Tout n’est pas tout noir ou tout blanc. Le risque, c’est de se placer du côté blanc et de juger la situation; la personne concernée peut alors se sentir enfermée dans le schéma où on l’a classée.
La seconde, c’est d’affirmer qu’avec Dieu, on peut tout résoudre. La réalité, c’est qu’on ne résout pas tous les problèmes par des affirmations rapides et définitives.
La troisième, c’est de privilégier le tabou par peur d’affronter une situation difficile.

Les Eglises doivent-elles changer de méthode?

Paradoxalement, les Eglises ne gèrent pas bien quand elles ont l’impression d’avoir compris le problème. Face aux solutions toutes faites, on oublie souvent que certaines solutions passent non par la théologie, mais par la personne.
Ceux qui ont des responsabilités d’accompagnement des situations compliquées dans une Eglise connaissent souvent bien leur Bible, la théologie, mais un peu ou beaucoup moins l’humain et ses mécanismes.
Que ce soit dans l’articulation entre la psychologie et l’émotionnel, ou lorsqu’on applique la théologie de façon légaliste, on applique trop souvent la solution d’un schéma à respecter. Ce n’est pas ainsi que la personne résout son problème. Il s’agit bien plus de la rejoindre dans sa situation, de chercher à la comprendre et de l’accompagner dans ce processus.

Que préconisez-vous face aux non-dits et aux tabous présents dans les Eglises?
Sur le plan théologique, il s’agit d’aborder les difficultés que les chrétiens rencontrent. L’enseignement, la prédication devraient traiter ces questions, sans viser les personnes, pour permettre une prise de conscience du fonctionnement humain.
Dans cette perspective, un premier tabou à renverser est celui de l’enseignement qui n’est pas donné. Par rapport à la sexualité, aux dépendances, par exemple.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 


x