L'article

Des paillettes du show-biz à Jésus

Des paillettes du show-biz à Jésus
 
23.04.18 - Karoline Blandin a derrière elle une carrière de vingt-cinq ans dans le show-biz. Mais ce n’est ni sous le feu des projecteurs, ni même dans sa pratique du bouddhisme qu’elle a trouvé la vérité qu’elle a recherchée durant toute sa vie. Portrait.
A vingt ans, le bac en poche, Karoline Blandin a une révélation: elle veut être chanteuse. Son père guadeloupéen l’a initiée au chant dès son jeune âge et lui a transmis ses références R&B, jazz et gospel. C’est aussi lui qui lui a inculqué le rituel de la prière, qu’elle «perdra» lorsque ses parents divorceront. Cela ne l’empêche pas, vers dix-huit ans, d’être marquée par un rêve dans lequel elle sent l’amour de Jésus. Mais son esprit cartésien prend le dessus: «Dans le monde actuel, on marche au mental, on raisonne beaucoup et on perd cette confiance naturelle en Dieu.»
Jeune adulte, Karoline Blandin oriente sa quête spirituelle vers le bouddhisme japonais. Pendant des années, elle puise dans cette spiritualité des ressources et y trouve une forme de résilience.

Paris, une étape majeure
Pour Karoline Blandin, «le chant est aussi une thérapie, il permet d’exprimer beaucoup de choses et de faire l’apprentissage de l’écoute de soi et des autres.» Refusée au conservatoire de musique, la jeune Niçoise se forme en autodidacte, chante dans le groupe de son frère et se produit dans des pianos-bars.
Pensant que son évolution professionnelle se fera à New York, elle monte d’abord à Paris, pour finalement y rester.
Elle rencontre le père de se son fils, un chanteur du groupe Chance Orchestra avec lequel elle enregistre deux CD et part en tournée. Les portes du métier s’ouvrent et malgré une séparation difficile d’avec son compagnon, elle est sollicitée comme choriste par de nombreux artistes français et américains. Elle incarnera aussi des rôles dans différentes comédies musicales, comme Lady Capulet dans Roméo et Juliette.

Derrière le show-biz
Un jour, une amie parle à Karoline Blandin d’une audition pour devenir choriste de Johnny Hallyday. Elle y participe et à sa surprise, elle est sélectionnée: «Je respectais Johnny mais mon univers, c’était plutôt le jazz et la soul que le rock».
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x