L'article

Déjeuner en paix de Stephan Eicher

 
19.09.16 - Chaque mois, Jonathan Hanley revient sur un des hits qui ont marqué l'histoire de la musique
Ecrit par le romancier Philippe Djian, cette chanson est le plus grand tube du Suisse Stephan Eicher, artiste pop connu pour la profondeur et la sensibilité de ses textes. Souvent drôle sur scène, parfois mordant, il évoque avec humour les grands thèmes de la vie comme le couple, l’amitié ou encore la violence de l’actualité.
Déjeuner en paix contient tout ce que les fans du Suisse aiment chez lui: un regard qui sait être tour à tour caustique ou tendre. Entre la remarque sombre de l’homme «Les nouvelles sont mauvaises d’où qu’elles viennent» et la question désarçonnante de la femme «Me feras-tu un bébé pour Noël?», nous entendons une multitude d’interrogations implicites. Comment supporter le malheur du monde? Suffit-il de détourner les yeux pour ne plus voir la souffrance? Et puis surtout: comment donner un avenir à un enfant dans un tel monde? N’est-ce pas de l’insouciance coupable que de faire un bébé quand «tout va si mal» ?
«Où trouver l’espoir?» est la question qui sous-tend toutes les autres. Sans répondre explicitement (qui oserait?), Stephan Eicher et Philippe Djian suggèrent au moins de commencer la journée avec du café et du rire, afin de «déjeuner en paix». Boire du café et rire avec ceux que l’on aime n’est pas ici une esquive superficielle. La femme qui ne veut pas entendre les mauvaises nouvelles a déjà perdu ses illusions sur le monde: «L’homme est un animal», dit-elle. Il s’agit plutôt de se concentrer sur d’autres vérités, plus proches, sur lesquelles nous avons plus de prise: l’amour de ceux que nous côtoyons, le besoin de souffler «sur les braises» de la vie «pour qu’elles prennent».
Vous prenez un café le matin? Alors prenez-le avec celui qui vous aime plus que tous les autres. Avant d’ouvrir Facebook ou vos e-mails, ça fait du bien de se retrouver autour d’une tasse et d’une Bible ouverte avec celui qui a inventé l’espoir. Ça donne une chance à la paix, du moins celle du cœur. Dieu non plus n’a pas d’illusion sur les êtres humains, ce qui ne l’empêche pas de nous aimer!

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
En savoir plus

J'abandonne sur une chaise le journal du matin
Les nouvelles sont mauvaises d'où qu'elles viennent
J'attends qu'elle se réveille et qu'elle se lève enfin
Je souffle sur les braises pour qu'elles prennent

Cette fois je ne lui annoncerai pas
La dernière hécatombe
Je garderai pour moi ce que m'inspire le monde
Elle m'a dit qu'elle voulait si je le permettais
Déjeuner en paix, déjeuner en paix

Je vais à la fenêtre et le ciel ce matin
N'est ni rose ni honnête pour la peine
« Est-ce que tout va si mal ? Est-ce que rien ne va bien ?
L'homme est un animal » me dit-elle

Elle prend son café en riant
Elle me regarde à peine
Plus rien ne la surprend sur la nature humaine
C'est pourquoi elle voudrait enfin si je le permets
Déjeuner en paix, déjeuner en paix

Je regarde sur la chaise le journal du matin
Les nouvelles sont mauvaises d'où qu'elles viennent
« Crois-tu qu'il va neiger ? » me demande-t-elle soudain
« Me feras-tu un bébé pour Noël ? »

Et elle prend son café en riant
Elle me regarde à peine
Plus rien ne la surprend sur la nature humaine
C'est pourquoi elle voudrait enfin si je le permets
Déjeuner en paix, déjeuner en paix

Texte: Philippe Djian, musique: Stephan Eicher
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x