L'article

Dans les coulisses du pouvoir

 
22.03.07 - Haute fonctionnaire et protestante engagée, Françoise Miquel livre un regard averti sur les blocages de l’État français et la responsabilité citoyenne
Françoise Miquel n’est pas seulement une femme dans les coulisses du pouvoir, c’est une femme dont les avis, les opinions, les perceptions et les analyses sont d’une vitalité, voire d’une violence, impressionnante. Observatrice des systèmes et des rouages de l’État, elle est souvent sans complaisance à l’égard des mensonges et des impostures.
Énarque elle-même, elle dénonce la prétention et la suffisance de l’énarquie, surtout depuis qu’elle a tenté de travailler à certains changements nécessaires avec Jean-Paul Delevoye, ministre notamment de la Réforme de l’État.
L’immobilisme des corporatismes l’afflige. «Quand vous avez une situation cristallisée, c’est que tout le monde a intérêt que rien ne change!». Encore faut-il savoir qui est ce «tout le monde». Elle développe ce point et bien d’autres, dans un livre détonnant: Une femme dans les coulisses du pouvoir (Presses de la
Renaissance).
Pour Françoise Miquel, il est urgent de défendre, de consolider l’État et de préparer les changements indispensables.
Cette détermination et cette clairvoyance surgissent d’un sentiment fort: «J’ai un besoin d’utilité sociale. Je ne cherche pas le sens de ma vie dans l’épanouissement personnel ou dans un quelconque hédonisme. Je ne sais pas faire les choses s’il n’y a pas de finalités ou alors je m’ennuie!»

Une vision politique née de convictions religieuses
Issue d’une famille protestante engagée, Françoise Miquel affirme que sa formation théologique y est pour quelque chose. «Mes parents sont des convertis, avec tout le dynamisme des prosélytes que cela implique. À l’Église des Batignolles (ERF), nous avions aussi un pasteur d’origine arménienne et converti au protestantisme. C’est dire le zèle qui m’a habitée tout le temps de ma jeunesse et dans chaque étape de mon engagement dans l’Église, jusque dans le scoutisme. Et de plus, élevée à la Bible, j’étais passionnée de théologie!»
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
En savoir plus

Le vote évangélique trop moral?

Les Églises peuvent-elle se comporter comme un lobby? Une énième variation sur la mélodie du «rôle des Églises en politique/dans l’espace public» a été jouée par différents acteurs religieux de France début février. Mardi 6 février, les principaux responsables religieux lyonnais (catholiques, musulmans et juifs) signent ensemble, grande permière, une déclaration d’opposition au mariage homosexuel. L’Église réformée fait bande à part, invoquant la séparation de pouvoirs: «Je ne vois pas en quoi les religions devraient intervenir», explique Guillaume de Clermont qui préside l’ERF sur Lyon. De son côté, le plus virulent des signataires, le grand rabbin Richard Wertenschlag, explique que l’ERF avait les mains liées, avec le nombre de pasteurs gays dans ses rangs. Le 11 février, le président de la FPF Jean-Arnold de Clermont enfonce le clou dans une tribune du quotidien La Croix.
(...)
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x