L'article

Combattre la corruption, c’est vaincre la pauvreté

Combattre la corruption, c’est vaincre la pauvreté
 
23.09.13 - La corruption est un facteur déterminant de la misère dans le monde, regrettent plusieurs chrétiens, engagés concrètement dans la lutte contre ce fléau. Leurs efforts sont-ils récompensés ? Et peuvent-ils aboutir si le cœur de l’homme n’est pas d’abord changé ? Analyse.
«Après avoir mené à bien un projet de développement, certaines ONG sont obligées de laisser un de leurs véhicules à l’Etat si elles entendent obtenir les autorisations officielles pour le projet suivant». Pour Irène Cherpillod, consultante d’Action for Integrity Partnerships et lauréate du prix Stop Pauvreté pour un projet de lutte contre la corruption, celle-ci peut toucher tous les domaines de la société. Elle ne gangrène pas uniquement les marchés publics ou la politique : «Le sport, l’industrie, l’aide au développement et l’Eglise n’y échappent pas.»
Les chrétiens ont choisi de se mobiliser. Le Défi Michée sur le plan international et Stop Pauvreté en Suisse ont lancé la pétition Exposed. Objectif, récolter un million de signatures pour exiger des dirigeants du G12 des mesures concrètes dans la lutte contre la corruption.

La corruption conduit à la pauvreté
Pour Irène Cherpillod, la corruption est responsable de la misère de notre planète : «L’argent détourné manque ensuite à l’éducation, la santé, la formation professionnelle et le développement économique». Et de citer l’exemple classique du chauffeur de taxi camerounais, forcé de payer 1000 francs CFA à chacun des nombreux contrôles policiers. «Cela représente fréquemment le tiers du prix de la course. Cet argent lui fera défaut pour nourrir et éduquer sa famille.
Mais s’il ne paie pas, il s’expose à des tracasseries policières sans fin.»

Pour les responsables du Défi Michée, 1000 milliards de dollars disparaissent ainsi chaque année, soit près de deux millions de pots-de-vin payés chaque minute. En comparaison, 77 milliards suffiraient à éradiquer définitivement l’extrême pauvreté de notre planète, toujours selon les responsables du Défi Michée.
La Banque Mondiale ajoute que la corruption réduit le taux de croissance d’un pays. «Un pays qui lutte efficacement contre la corruption en renforçant notamment l’Etat de droit verra son revenu national multiplié par quatre et le taux ce mortalité infantile reculer de 75% sur le long terme», analyse Irène Cherpillod. Elle cite volontiers le théologien Christoph Stückelberger, qui affirmait : «La corruption tue ! La vérité, la justice et la protection des pauvres sont des raisons bibliques qui nous poussent à interdire la corruption.»

Tous les domaines de la société
Définie comme l’abus d’un pouvoir confié à des fins privées, la corruption a de multiples expressions et elle peut être active (offerte, proposée) ou passive (acceptée) : travaux de rénovation effectués dans la maison du maire en échange d’un marché public ; voyages offerts aux clients ; billet glissé discrètement pour éviter le retrait d’un point du permis de conduire, pour obtenir un faux diplôme académique ou pour un traitement médical prioritaire ; siège dans un conseil d’administration en échange d’un soutien électoral ; népotisme et favoritisme ; double comptabilité (une pour la banque et pour le fisc) ; paris truqués : cette liste pourrait être allongée, tant la corruption est universelle, dans les pays industrialisés comme dans les pays en voie de développement.

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

x