L'article

Chrétiens et homosexuels, un dialogue de sourds

Chrétiens et homosexuels, un dialogue de sourds
 
19.06.17 - La définition de l'homophobie n'est pas la même pour les deux communautés. En cause, la distinction entre la personne et sa sexualité. Voilà le point de divergence insurmontable. Enquête.
Ce n’est un secret pour personne: les relations entre milieux chrétiens et militants homosexuels n’ont jamais été au beau fixe. Mais depuis quelques années, les tensions se sont accentuées. Les débats et manifestations du Mariage pour tous sont passées par là. Une attention accrue a été portée au discours des milieux chrétiens sur le sujet.

«Torrents de Vie» sur la sellette
Certaines associations chrétiennes se trouvent ainsi directement mises en cause. C’est le cas de l’association Torrents de vie qui se veut au service des personnes en souffrance dans leur intimité ou leur sexualité. Elle propose des séminaires pour «restaurer son identité» à des hommes et des femmes souffrant de dépendances, de traumatismes mais aussi de tendances homosexuelles.
En novembre 2011, en France, plusieurs centaines de manifestants ont empêché la tenue d’une de ces sessions. Fin 2012, des militants obtiennent de la ministre Najat Vallaud-Belkacem la saisie de la Miviludes. Cet organe chargé de surveiller les dérives sectaires en France n’a finalement reçu aucun signalement d’homophobie contre «Torrents de Vie.
»

«Ces militants voudraient que l’on clame avec eux que l’homosexualité est la plus merveilleuse des choses qui soit», lâche amèrement un des responsables de «Torrents de Vie», qui souhaite conserver l’anonymat. En revanche, pour Jean-Paul Guisan, la démarche des associations LGBT est parfaitement légitime et nécessaire. Ce militant de longue date des associations Pink Cross et Dialogai, président de l’association genevoise C+H (Chrétiens et homosexuels), se défend de toute accusation de «lobbyisme»: «Il s’agit de défendre des droits contre une injustice ou de dénoncer une discrimination. Ceux qui luttent contre l’homophobie ne devraient pas être taxés de lobbyistes. Ce serait comme parler des lobbies noirs pour évoquer les défenseurs de la lutte contre le racisme.»

Collaboration impossible
Une divergence radicale de points de vue qui rend difficile les tentatives de collaboration. Michael Mutzner, du Réseau Evangélique Suisse (RES), rapporte ainsi un épisode d’incompréhension avec l’association «Dialogai» à Genève.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Ixène
 
En savoir plus

Une question mineure?

Les religions sont de longue date dans le viseur des LGBT, elles qui sont les garantes d’une morale présentée comme la cause du mal-être des homosexuels. «Le problème vient de l’obsession que les Églises ont faite de l’homosexualité. Dans la Bible, elle reste une question mineure», revendique Jean-Paul Guisan.
(...)
 


x